Affaire Fillon : le Parquet national financier est «incompétent», affirment les avocats du couple

Affaire Fillon :  le Parquet national financier est «incompétent», affirment les avocats du couple
Les avocats du couple Fillon, Antonin Levy et Pierre Cornut-Gentille présentent à la presse leur stratégie de défense le 9 février 2017, photo ©GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Les avocats de François et Penelope Fillon ont contre-attaqué, dénonçant un procès médiatique. Ceux-ci ont d'ailleurs déposé une plainte pour violation du secret de l'enquête et appelé le parquet national financier à se dessaisir de l'affaire.

«Nous avons aujourd'hui demandé au parquet national financier de se dessaisir de l'enquête préliminaire en cours», a déclaré l'avocat de François Fillon, Maître Antonin Lévy, lors d'un point de presse, au côté de l'avocat de Penelope Fillon, Maître Pierre Cornut-Gentille.

Maître Lévy a par ailleurs récusé le le parquet national financier (PNF), ne le considérant pas comme compétent pour se saisir des faits qui pourraient être reprochés à l'ancien Premier ministre. 

Pour les avocats, «l'infraction de détournement de fonds publics ne peut être reprochée à François Fillon», car, selon leur interprétation du droit, ce délit n'est pas applicable à un parlementaire. «L'absence de cette infraction rend le PNF incompétent pour enquêter et son enquête en devient illégale», a insisté Maître Lévy.

«L'enquête est illégale»

Autre argument de la défense de François Fillon : la violation du principe de séparation des pouvoirs. «Parce que le Parquet national financier est juge et partie des faute qu'il commet dans l'enquête, parce que le Parquet national financier ne peut voler le grand rendez-vous démocratique qui attend les Français, parce que l'enquête est illégale, parce que le Parquet national financier n'est pas compétent pour enquêter, cette enquête ne peut se poursuivre dans sa forme actuelle». Selon les avocats, seule l'Assemblée nationale peut contrôler les dépenses des députés et ont appelé le PNF à se dessaisir du dossier.

«On scrute ma vie privée au laser»

Un peu plus tard, en meeting à Poitiers en compagnie de Jean-Pierre Raffarin, François Fillon a demandé à son public de l'aider à affronter une «attaque impitoyable». «On scrute ma vie au laser, cherchant la moindre erreur, la moindre faille, le moindre scoop», s'est-il écrié devant une salle comble, avant de poursuivre : «Est-ce juste ? Est-ce équitable ? C'est à vous de répondre non au tribunal médiatique.

Le PNF s'était saisi de l'enquête, ouverte pour détournement de fonds publics et abus de biens sociaux, dès la parution du premier article du Canard enchaîné, le 25 janvier, révélant que Penelope Fillon avait occupé pendant des années un poste d'assistante parlementaire auprès son mari quand il était député. 

Il appartient au PNF de décider des suites qu'il entend donner à son enquête. Dans le cadre d'une enquête préliminaire, les avocats n'ont pas de voie de recours pour contester la procédure pendant les investigations, contrairement à une information judiciaire menée par un ou des juges d'instruction. Ils pourraient cependant contester la compétence du PNF lors d'un éventuel procès.

Lire aussi : Les enfants de Fillon convoqués par la police alors qu'un sondage le donne battu dès le premier tour

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.