L'«agriculteur en slip» jugé après avoir chassé des militants écologistes de sa propriété

L'«agriculteur en slip» jugé après avoir chassé des militants écologistes de sa propriété Source: AFP
Jean-Marc Dutouya s'est rendu malgré lui célèbre sur internet. Il doit aujourd'hui comparaître devant le tribunal correctionnel de Dax pour des faits de violence contre des militants écologistes

Chassant des militants qui voulaient détruire des pièges à oiseaux dans son jardin, cet agriculteur landais comparaît devant le tribunal correctionnel de Dax. Son fils dénonce la souffrance psychologique depuis la médiatisation de l'affaire.

Jean-Marc Dutouya s'était fait une petite renommée involontaire sur internet à l'automne 2015 : il comparaît ce jeudi 9 février, aux côtés de plusieurs membres de sa famille, devant le tribunal correctionnel de Dax, dans les Landes, pour des faits de violence contre des militants de la Ligue de protection de oiseaux (LPO).


L'agriculteur landais peut compter sur de nombreux soutiens venus de plusieurs communes de la région. Près de 200 chasseurs à la matole se sont en effet rassemblés devant le tribunal de Dax.

Une médiatisation qui «a fait très mal»

Cet agriculteur s'était précipité dans son jardin en slip afin de repousser une dizaine de militants écologistes, parmi lesquels le président de la Ligue de protection des oiseaux, Allain Bougrain-Dubourg. Ceux-ci, escortés par de nombreux journalistes et de nombreuses caméras, avaient pénétré dans la propriété de Jean-Marc Dutouya afin de détruire les pièges à oiseaux qu'il y avait installés. L'agriculteur s'était alors précipité sur eux avec une pelle, sans prendre le temps de se vêtir. La séquence insolite avait été immortalisée et s'était répandue sur internet sous le nom ironique de #SlipGate.

Aujourd'hui, la famille Dutouya souhaiterait tourner la page de cet incident. Au micro de France Bleu Gascogne, le fils de Jean-Marc Dutoya explique : «Des gens viennent chez vous sans autorisation, à votre insu et l'image fait le tour du monde. Au fur et à mesure, cette image est modifiée, parodiée, sur les réseaux sociaux, et ça a fait très mal». En effet, les internautes s'étaient amusés à détourner la photo de l'homme, souvent sur le ton de la plaisanterie, parfois de manière plus blessante.

«Je n'ai jamais vu mon père dans cet état, lui qui est si fort d'habitude : pendant une semaine, il n'a plus parlé, on était tous sous calmants...», témoigne Eric Dutouya, qui espère l’acquittement de son père. La famille Dutouya, de son côté, a déposé plainte pour violation du droit à l'image et de leur propriété. Ils ont aussi exigé des poursuites contre les écologistes qui ont fait tomber au sol leur grand-mère de 87 ans.

Lire aussi : Norvège : en slip par -17°C, il s’accroche au toit de sa voiture volée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage