L'appel au calme de Théo, depuis son lit d'hôpital : «Les gars, stop à la guerre»

L'appel au calme de Théo, depuis son lit d'hôpital : «Les gars, stop à la guerre» Source: AFP
L'appel au calme du jeune homme, après la visite de François Hollande à son chevet, suffira-t-il à éviter de nouvelles violences à Aulnay-sous-Bois?

Appelant au calme, la victime supposée de violences policières le 2 février à Aulnay-sous-Bois a appelé au calme dans sa ville, précisant qu'il voulait la retrouver comme il l'avait laissée.

«J'aime ma ville. Je veux la retrouver comme je l'ai laissée». C'est par ces mots que Théo, victime présumée de violence policières à Aulnay-sous-Bois le 2 février dernier, a appelé, devant les caméras du site internet du Parisien, les jeunes de sa ville à ne pas se livrer à des actions violentes . «Je vous aime», a-t-il déclaré à sa ville, alors que François Hollande était à ses côtés.

«Les gars, stop à la guerre», a-t-il lancé, alors que des manifestations violentes et des émeutes se sont succédées à Aulnay-sous-Bois le 6 février au soir. Une dizaine de véhicules et deux restaurants aient été incendiéset 28 personnes interpellées. Toujours hospitalisé, le jeune homme a également salué «un grand geste» de la part du Président qui s'était déplacé pour l'occasion.

Lire aussi : «Aulnay-sous-Bois : des vidéos montrent l'étendue des dégâts après les émeutes de la nuit»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales