France : première audition, infructueuse, de l'assaillant du Louvre

- Avec AFP

France : première audition, infructueuse, de l'assaillant du Louvre© REUTERS/Christian Hartmann Source: Reuters
Des policiers devant les Pyramides de Louvre

L'auteur de l'attaque à la machette contre des militaires au musée du Louvre le 3 février à Paris, a été entendu le 5 février au matin pour la première fois sur son lit d'hôpital, mais a refusé de parler aux enquêteurs.

Les enquêteurs cherchent toujours à déterminer formellement l'identité de l'assaillant, qui pourrait être Abdallah El-Hamahmy, un Egyptien de 29 ans arrivé en France il y a une semaine avec un visa touristique.

Le suspect «refuse pour le moment de parler aux enquêteurs», a indiqué une source judiciaire, précisant qu'il devait être réentendu dans l'après-midi.

Soigné à l'hôpital européen Georges-Pompidou pour des blessures sérieuses à l'abdomen après avoir été touché par les tirs de riposte d'un militaire, son état s'est nettement amélioré samedi. Le corps médical a considéré que les auditions étaient «possibles».

Sa garde à vue, qui a débuté le 4 février à 18h45, peut durer 96 heures, le délai prévu dans les affaires de terrorisme.

Le 3 février, vers 9h50, dans la galerie marchande du Carrousel du Louvre, l'agresseur, une machette dans chaque main, a foncé sur une patrouille de militaires en criant «Allah Akbar». Un premier soldat a été légèrement blessé au cuir chevelu, un second a tenté de repousser l'assaillant sans user de son arme, avant de tirer, à quatre reprises, le blessant grièvement.

Le Louvre, musée le plus fréquenté du monde, fermé après l'agression, a rouvert dès le lendemain. Cette attaque a ravivé de douloureux souvenirs en France, où une série d'attentats jihadistes ont fait 238 morts en 2015 et 2016, et qui vit sous le régime exceptionnel de l'état d'urgence depuis quinze mois.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»