Affaire Fillon : l'algérien Rachid Nekkaz prêt à rembourser 1 million à l’Assemblée… à une condition

Affaire Fillon : l'algérien Rachid Nekkaz prêt à rembourser 1 million à l’Assemblée… à une condition© Farouk Batiche Source: AFP
L'homme d'affaires algérien Rachid Nekkaz

Alors que l’image du candidat français est éclaboussée par le scandale des emplois fictifs présumés de Penelope Fillon, l’homme politique algérien lui a proposé de rembourser sa dette supposée contre la renégociation d’un contrat gazier avec Alger.

Faisant souvent parler de lui, notamment quand il vient en France régler les amendes de femmes verbalisées pour port de la burqa, l’homme d’affaires algérien Rachid Nekkaz s’est dit prêt à «rembourser immédiatement le million d'euros à l’Assemblée nationale afin de mettre fin à cette polémique [sur l’affaire Fillon] suicidaire pour l'image de la démocratie française à l'étranger», dans un communiqué consulté par RT France.

Il y a toutefois posé une petite condition puisqu’il faudrait pour ce faire que le candidat de la droite François Fillon «accepte le principe d'une renégociation du contrat de gaz "Touatgaz" entre la Sonatrach [entreprise publique algérienne] et Engie (gaz de France)».

En 2002, le groupement TouatGaz avait été créé suite à un accord de partage de production entre Engie (65%) et la Sonatrach (35%), portant sur l’exploitation de dix champs gaziers de la région de Touat. La mise en production doit débuter en 2017, pour une durée de 27 ans.

Lire aussi : En pleine affaire Penelope Fillon, Macron, Ciotti et NKM défendent la présomption d'innocence

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales