Le froid, la mort, l'alcool... : la terrible journée de Jean-Christophe Cambadélis

Le froid, la mort, l'alcool... : la terrible journée de Jean-Christophe Cambadélis Source: AFP
C'était une journée sous haute pression pour le Premier secrétaire du PS, qui a annoncé qu'il se «saoulerait» si la participation à la primaire de la gauche dépassait trois millions d'électeurs

Scrutant le résultat d'une participation dont il était sûr qu'elle ne dépasserait pas celle de la primaire de la droite, Jean-Christophe Cambadélis a maintenu son optimisme tout au long de la journée... quitte à commettre quelques indélicatesses.

Le Premier secrétaire du Parti socialiste (PS) a été mobilisé toute la journée ce 22 janvier, alors que les électeurs étaient appelés à se rendre aux urnes pour ce premier tour de la primaire de la gauche. Après une campagne plus que succincte et dans un contexte extrêmement morose pour le PS, Jean-Christophe Cambadélis était donc sous pression. Tablant officiellement sur 1,5 à 2 millions d'électeurs, il savait qu'une participation trop faible pourrait porter un coup peut-être fatal à son parti.

Sans doute est-ce la raison pour laquelle il a tenu jusqu'au bout à afficher un certain optimisme, alors même que certains cadres du PS essayaient d'ores et déjà de sauver les meubles dans la matinée, en incriminant le froid. «Il y a du monde dans les bureaux de vote de la primaire, alors que c'est une matinée aux températures polaires», avait par exemple affirmé le président du Comité d'organisation de la Primaire de la gauche, Christophe Borgel.

Convaincu, Jean-Christophe Cambadélis a affirmé vers 16 h que le résultat se situait dans le «tableau de marche prévu» pour atteindre ce score, dénonçant l'«intox» des médias qui annonçaient une mobilisation faible... et un échec pour son parti.

Pourtant, le Premier secrétaire du PS semblait conscient de la difficulté de mobiliser les électeurs. Ces derniers jours, il avait jugé nécessaire de préciser dans une interview au Parisien que «le PS existerait encore après la présidentielle».

Alors que la primaire de la droite a été un franc succès, il a clairement indiqué qu'il n'espérait pas un miracle. «A 3 millions de votants, je me saoûle !» a-t-il ironisé selon Paris Match, conscient qu'un tel score avait très peu de chances d'être atteint. Pour certains, c'est d'ailleurs une bonne nouvelle de ne pas avoir à écouter un discours de Jean-Christophe Cambadélis ivre.

Comme si la journée n'était pas déjà assez difficile pour lui, Jean-Christophe Cambadélis a également dû faire face à de très nombreuses critiques sur twitter après avoir publié un tweet dans l'après-midi afin de témoigner ses hommages à la famille d'un homme de 76 ans décédé juste après avoir voté à la primaire à gauche. été marquée par l'annonce du décès d'un militant socialiste de l'Aisne. Ce qui aurait pu demeurer un fait divers semble avoir été perçu comme un événement méritant une réaction officielle par le Premier secrétaire du PS.

Cette pensée, pour courtoise qu'elle soit, n'a cependant pas manqué de choquer certains internautes. Accompagné du hashtag #PrimairesCitoyennes, le message revêt en effet un certain aspect promotionnel qui en a indigné plus d'un.

Les usagers de Twitter, dans la veine caustique qui caractérise leur sens de l'humour, n'ont d'ailleurs pas hésité à ironiser à ce sujet.

Pour certains internautes, il ne resterait donc qu'une seule option susceptible d'illuminer la journée du Premier secrétaire du PS.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.