Benoît Hamon devance Manuel Valls de plus de 3% à l'issue du premier tour de la primaire

A trois mois de l'élection présidentielle, les électeurs de gauche sont appelés à voter, dimanche 22 janvier, pour l'un des sept candidats du premier tour de la primaire de la «Belle alliance populaire», avant un second tour le 29 janvier.

Mise à jour automatique
  • Manuel Valls a dit vouloir «une gauche forte», dans un discours aux accents très présidentiels.

  • «Le choix qui se pose à vous et à nous, c'est le choix entre la défaite assurée ou la victoire possible» a affirmé Manuel Valls, taclant frontalement Benoît Hamon.

  • Manuel Valls s'exprime depuis la Maison de l'Amérique latine devant ses soutiens. 

  • «Les électeurs de gauche ont bien voté par conviction, et non par résignation, sinon ils ne m'auraient pas placé en tête», affirme Benoît Hamon.

  • Benoît Hamon se dit «heureux de poursuivre les débats pendant une semaine avec Manuel Valls». Il a également remercié Arnaud Montebourg de son soutien.

  • Sylvia Pinel, la représentante du Parti radical de gauche, a appelé à voter Manuel Valls dimanche prochain. Il est le candidat «le plus proche de mes convictions», a-t-elle déclaré.

  • Vincent Peillon, arrivé quatrième avec environ 6% des voix, n'a appelé à voter pour aucun candidat.

  • Benoît Hamon s'exprime en direct depuis la péniche où ses soutiens sont rassemblés.

  • Arnaud Montebourg «votera pour Benoît Hamon» et «appelle ses électeurs à en faire de même» au second tour.

Découvrir plus

Après trois débats télévisés, la premier tour de la primaire organisée par le Parti socialiste (PS) se tient dans toute la France. Les bureaux de vote – 7 530 au total – ouvrent dès 9h en France métropolitaine, et ferment à 19h (certains bureaux de vote, dans les territoires d'Outre-mer et à l'étranger, ouvrent et ferment à des horaires différents).

Les électeurs sont appelés à voter pour l'un des sept candidats de la compétition : l'ex-Premier ministre Manuel Valls, l'ancien ministre de l'Economie Arnaud Montebourg, les ex-ministres de l'Education nationale Benoît Hamon et Vincent Peillon, la présidente du Parti radical de gauche Sylvia Pinel, le dirigeant du Parti écologiste François de Rugy et le responsable du Front démocrate, Jean-Luc Bennahmias.

Les organisateurs du scrutin espèrent qu'une forte mobilisation des électeurs sera en mesure d'impulser une dynamique nouvelle pour les socialistes et leurs alliés, à trois mois de l'élection présidentielle, alors que les sondages placent pour l'instant le candidat issu de la primaire de la gauche (quel qu'il soit) loin derrière Marine Le Pen (Front national) et François Fillon (Les Républicains), mais aussi derrière Emmanuel Macron (En Marche !) et Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise).

Les Français qui iront déposer un bulletin dans l'urne lors de ce premier tour devront fournir un euro, et seront appelés à se déplacer de nouveau, dimanche 29 janvier, pour le second tour de la primaire.

Lire aussi : Primaire de la gauche : Manuel Valls, chouchou (statistique) de la presse

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»