Imposer l'égalité salariale, une «utopie» ? Les propos de Christophe Barbier provoquent un tollé

Imposer l'égalité salariale, une «utopie» ? Les propos de Christophe Barbier provoquent un tollé© KENZO TRIBOUILLARD Source: AFP
Christophe Barbier (photographie d'illustration)

En affirmant qu'une égalisation forcée et soudaine des salaires des hommes et des femmes n'était pas un projet réaliste, le journaliste de L'Express s'est attiré les foudres de nombreux internautes – et de Cécile Duflot, qui n'a pas mâché ses mots.

«Les raisonnements de Jean-Luc Mélenchon sont souvent assez jolis, assez utopistes, et ne tiennent pas la route quand on veut les appliquer.» C'est en ces termes que  Christophe Barbier a balayé la proposition du leader de la «France Insoumise» d'imposer aux entreprises la mise en place d'une égalité salariale hommes/femmes.

Invité sur le plateau de l'émission C dans l’air sur France 5, mardi 10 janvier, l'éditorialiste (et ex-directeur de rédaction) de L'Express a considéré, notamment, qu'un passage forcé et soudain à un niveau de salaire identique entre les deux sexes aurait un coût élevé pour les employeurs, qui seraient alors contraints de licencier.

Le journaliste à l'immuable écharpe rouge a également estimé qu'une telle mesure ne permettrait pas, contrairement à ce qu'affirme Jean-Luc Mélenchon, de financer un départ à la retraite des salariés à 60 ans.

Cécile Duflot : «C'était un des arguments "raisonnables" des esclavagistes»

La démonstration n'a guère convaincu la députée (Europe Ecologie Les Verts) Cécile Duflot, qui s'est écriée sur Twitter : «Vous êtes sérieux ?»

Quelques heures plus tard, dans la soirée du 10 janvier, l'élue a confié sur Twitter avoir songé aux propos de Christophe Barbier toute la journée...

... puis a conclu que le raisonnement de l'éditorialiste était similaire à ceux employés, par le passé, pour défendre l'esclavagisme.

«Je propose de commencer en supprimant le salaire de Christophe Barbier»

De nombreux internautes ont partagé l'indignation de l'élue de Paris, certains n'hésitant pas à accuser Christophe Barbier de sexisme.

D'autres internautes, préférant la voie de l'ironie, ont exprimé leur colère en suggérant de diminuer le salaire du célèbre journaliste...

... ou celui des hommes.

Certains, enfin, ont insinué que les arguments de Christophe Barbier auraient pu être invoqués, jadis, pour justifier des inégalités raciales.

Lire aussi : De Pétain au socialisme, Christophe Barbier revient sur l'héritage Mitterrand

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales