La policière niçoise qui affirmait avoir subi des pressions après le 14 Juillet entendue au tribunal

La policière niçoise qui affirmait avoir subi des pressions après le 14 Juillet entendue au tribunal
Sandra Bertin comparaît devant la 17e chambre à Paris

Sandra Bertin affirme avoir été «harcelée» au téléphone par un proche de Bernard Cazeneuve afin de fournir un «rapport modifiable» sur le déroulé des événements le soir du 14 juillet 2016 à Nice, quand un homme avait foncé dans la foule.

Sandra Bertin, la policière municipale niçoise qui avait affirmé avoir subi des pressions au lendemain de l'attentat du 14 Juillet pour avoir contesté la version officielle du gouvernement, est convoquée ce mercredi 4 janvier devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris. Interrogée à quelques minutes de son audience, Sandra Bertin a maintenu ses déclarations, en soulignant : «Ce n'est pas ma vérité, c'est l'objectivité.»

S'il ne s'agit que d'une «audience de procédure durant laquelle le tribunal va simplement constater qu'il est saisi d'une citation directe», selon une déclaration de son avocat à la chaîne LCI, c'est toutefois le premier rendez-vous d'une série judiciaire qui s'annonce médiatique. En effet, des soutiens à Sandra Bertin ont annoncé qu'ils se manifesteraient en sa faveur devant le Palais de justice de Paris.

En poste depuis la veille du 14 juillet au centre de supervision urbain, Sandra Bertin aurait été contactée par une commissaire de police qui se serait présentée comme membre du cabinet du ministre de l'Intérieur l'aurait «harcelée» au téléphone pour qu'elle établisse un «rapport modifiable» sur le déroulé de l'attaque au camion qui a fait 86 morts.

Bernard Cazeneuve, alors ministre de l'Intérieur, avait entre temps publiquement contesté cette affirmation et porté plainte pour «diffamation» contre la jeune fonctionnaire niçoise. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»