Primaire de la droite et du centre : à l'instar de leur chef, les sarkozystes rallient Fillon

Primaire de la droite et du centre : à l'instar de leur chef, les sarkozystes rallient Fillon © LIONEL BONAVENTURE Source: AFP
Nicolas Sarkozy et François Fillon

Privé de leur leader, éliminé dès le premier tour de la primaire, les fidèles de Nicolas Sarkozy – François Baroin, Eric Ciotti ou encore Nadine Morano – n'ont pas attendu longtemps pour appeler à voter François Fillon dimanche prochain.

C'est un coup dur pour les Sarkozystes : avec seulement 20,8% des voix selon les résultats partiels du premier tour de la primaire de la droite et du centre, l'ex-président de la République est devancé par Alain Juppé (28,3%) et n'arrive pas même à la moitié du score... de François Fillon (44,2%). En d'autres termes, Nicolas Sarkozy ne participera pas au second tour du scrutin – et a même annoncé, une fois encore, qu'il comptait délaisser la vie politique pour «aborder une vie avec plus de passions privées»...

Orphelins, les soutiens de Nicolas Sarkozy se sont néanmoins déjà trouvé un nouveau leader naturel, appelant d'une seule voix à voter pour l'ancien Premier ministre, au second tour de la primaire. Suivant la voie de l'ex-président de la République lui-même, qui a affirmé que François Fillon «avait mieux compris le défi qui se présent[ait] devant la France» que le maire de Bordeaux, le sarkozyste François Baroin a ainsi fait savoir qu'il voterait «naturellement» pour le député de Paris, dimanche prochain.

De même, l'un des plus constants fidèles de Nicolas Sarkozy, le président des Alpes-Maritimes Eric Ciotti, a rallié l'ex-«collaborateur» du précédent locataire de l'Elysée.

Nadine Morano, elle, a vu chez François Fillon un candidat suscitant une «véritable espérance pour le Peuple de France».

Rachida Dati a également annoncé qu'elle soutenait l'ancien Premier ministre, mettant de côté l'inimité particulière qui les oppose depuis plusieurs années. En 2012, elle le qualifiait de «mal élevé» et «petit ingrat» : elle souhaite désormais «la victoire de [sa] famille politique».

Autre sarkozyste de longue date à faire le choix de la candidature de François Fillon, Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Il estime que l'ancien Premier ministre incarne «le mieux les valeurs de la droite.»

Enfin, le président de la région Paca Christian Estrosi a lui aussi appelé à voter François Fillon, tout en n'affichant pas (encore) clairement son choix sur Twitter.

Lire aussi : Clashs, colère et division : retour sur le troisième débat de la primaire de la droite et du centre

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage