Sarkozy: la République, c'est «double ration de frites» pour les écoliers qui ne mangent pas de porc

Sarkozy: la République, c'est «double ration de frites» pour les écoliers qui ne mangent pas de porc© Eric FEFERBERG Source: AFP

En campagne à Neuilly pour la primaire de la droite et du centre, l'ex-chef de l'Etat a illustré de manière très prosaïque son opposition aux menus de substitution pour jeunes juifs et musulmans dans les cantines scolaires.

«Le jour où à la cantine, il y a des frites et une tranche de jambon, eh bien, le petit qui ne prend pas de tranche de jambon, il prendra une double ration de frites. C'est la République. La même règle et le même menu pour tout le monde. C'est ça la République !», a martelé lundi 7 novembre l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy, devant un public conquis à Neuilly-sur-Seine, selon l'agence AFP.

Justifiant une telle restriction gastronomique par son attachement à la laïcité et à l'unité républicaine, le candidat à la primaire de la droite et du centre a déclaré ne pas vouloir «des tables de juifs et des tables de musulmans» dans les écoles.

Un engagement qui n'est en rien inédit : depuis plusieurs mois, l'ex-chef de l'Etat combat l'idée d'autoriser les établissements scolaires à proposer des plats de substitution aux élèves musulmans et juifs lorsque du porc est au menu.

Lire aussi : Sarkozy : «On ne peut pas garder 29% d'une communauté qui se trouvent tentés par la charia»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.