Chalon-sur-Saône, pas de menu sans porc à la rentrée, en attendant la décision sur le fond

Les menus de substitution ne seront plus servis à Chalon-sur-Saône (capture éducation)
Les menus de substitution ne seront plus servis à Chalon-sur-Saône (capture éducation)

L'arrêt du Tribunal administratif est tombé: le maire Gilles Platret va pouvoir, dès la rentrée 2015, supprimer le menu de substitution sans porc proposé dans ses cantines, même si le fond de l'affaire n'a pas encore été jugé.

Le tribunal vient en effet de rejeter le recours déposé par une association musulmane, la Ligue de défense judiciaire des musulmans, qui s’opposait à cette décision prise par le maire de la ville.

En savoir plus: Chalon-sur-Saône, menu sans porc ou pas, la laïcité se met à table

Sur son compte Twitter, Gilles Platret, par ailleurs membre du parti Les Républicains a salué cette décision comme une «Première victoire pour la laïcité!».

Pourtant, à y regarder de plus près, c'est sur la notion d'urgence que s'est prononcé le Tribunal et non sur le fond de l'affaire.

En effet, dans sa décision, dont l'AFP a obtenu copie, le tribunal a considéré que, dans la mesure où aucun repas contenant du porc ne sera servi avant le 15 octobre, «l'accès aux services de restauration scolaire de l'ensemble des usagers, y compris les enfants de confession musulmane, ne paraît pas compromis». La condition d'urgence, qui justifie la procédure en référé, «n'apparaît dès lors pas remplie» selon le tribunal administratif.

Sur la question de l'application du principe de laïcité au menu des cantines scolaires, celle-ci ne sera pas tranchée avant plusieurs mois. En effet, parallèlement au référé, la Ligue de défense judiciaire des musulmans avait aussi engagé une procédure sur le fond de ce conflit judiciaire.  

En mars dernier, le maire de la ville avait décidé de la suppression du menu de substitution dans les cantines scolaires de Chalon-sur-Saône, au nom du «principe de laïcité».

Un menu de substitution au porc était servi dans les cantines scolaires depuis 1984 à Chalon.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales