Trois mois et un jour après l’attentat du 14 juillet, Nice rend hommage aux victimes

© Fabien Buzzanca

Après le tragique attentat survenu le soir de la Fête nationale sur la Promenade des Anglais à Nice, dans lequel 86 personnes ont perdu la vie, une cérémonie d’hommage a lieu en présence du chef de l’Etat François Hollande.

Fermé au public, l’hommage qui a débuté à 11h le 15 octobre rassemble François Hollande, des membres du gouvernement, des élus, des délégations étrangères, les familles endeuillées et plus d’un millier de victimes et de personnes choquées par les événements du 14 juillet.

«Ce qui a été frappé le 14 juillet, c'est l'unité nationale», a déclaré François Hollande lors de son discours.

«C'est la visée monstrueuse qu'ont les terroristes» mais «non, je vous dis non, cette entreprise maléfique échouera, l'unité, la liberté, l'humanité, au bout du compte prévaudront», a-t-il ajouté devant des familles de victimes, des membres du gouvernement et plusieurs responsables politiques comme Nicolas Sarkozy ou Marine Le Pen.

La cérémonie, qui devait symboliquement se tenir la veille mais a été repoussée en raison de la météo, se tient sur la Colline du Château, en bord de mer près du Vieux-Nice.

Organisée par des associations de victimes de l’attaque au camion bélier, elle est retransmise en direct à la télévision. Aucun écran géant n’a toutefois été mis en place dans la ville endeuillée.

Le soir du 14 juillet, 86 personnes ont perdu la vie après qu’un camion a foncé dans la foule. 434 autres ont été blessées, parmi lesquelles 15 sont toujours hospitalisées, en France et à l’étranger.

L'auteur de l'attentat était Mohamed Lahouaiej Bouhlel, un Tunisien installé à Nice depuis plus de dix ans, qui avait loué un camion frigorifique et repéré les lieux les jours précédents. L’organisation terroriste Daesh avait revendiqué la tuerie.

Lire aussi : Le chauffeur de l'attentat de Nice fréquentait des islamistes depuis au moins un an

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales