La nouvelle cathédrale orthodoxe russe de Paris serait menacée par des attentats

© Charles Platiau Source: Reuters

Réagissant à des avertissement de la police française, le centre spirituel et culturel russe abritant la cathédrale orthodoxe qui doit être inauguré le 19 octobre à Paris est forcé de renforcer sa sécurité à cause de menaces terroristes.

«La police [de Paris] nous a conseillé de limiter le nombre d’invités. C’est pourquoi nous renforcerons la présence de sécurité et commencerons notre travail le 19 octobre. La cathédrale sera inaugurée au sein du centre culturel russe», a confié à RT Nikolaï Nikichine, le clerc de la cathédrale orthodoxe de la Sainte-Trinité de Paris.

Les mises en garde des forces de l’ordre françaises ne semblent toutefois pas effrayer les employés du centre qui affirment de essayer de ne pas «prendre trop au sérieux» les menaces.

«Nous sommes pieux et essayons d'envisager cet avertissement de manière simple, pour ne pas créer de tensions», a expliqué le prêtre.

Un autre clerc de la cathédrale de la Sainte-Trinité, Alexandre Siniakov, estime que, derrière les menaces terroristes pourraient aussi se trouver des manœuvres politiques. «Les Parisiens et le clergé français ont soutenu l’inauguration du centre. Mais des politiciens seraient contre l’inauguration du grand centre russe en plein centre de Paris, alors même que l’église n’a aucun rapport avec la politique», a-t-il confié à RT.

Ses propos rencontrent un écho chez le premier vice-président du comité des affaires internationales du Conseil de la Fédération, Vladimir Jabbarov. Ce dernier estime, lui aussi, qu'il est possible d'y voir le spectre de la politique. Il a souligné que la Russie n’avait pas de relations hostiles avec les Français ordinaires, ajoutant : «Mais il y a François Hollande et sa politique incertaine et, à cause de cela, des obstacles ont pu être créés pour l’arrivée des responsables russes dans le cadre de l'inauguration du centre». Vladimir Jabbarov n’exclut pas que la menace terroriste sur le centre russe à Paris puisse être réelle. «Il s'agit là de la préoccupation des autorités parisiennes et pas des employés du centre culturel», a-t-il indiqué.

Le 19 octobre, il était prévu que Vladimir Poutine inaugure le centre culturel russe, sur les berges de la Seine, au centre de Paris. Ce centre a été en construction pendant deux ans. Le président russe entendait rencontrer à cette occasion François Hollande. Mais, le 11 octobre, face aux «doutes» du président de la République française quant à l'opportunité d'une telle réunion, Vladimir Poutine a préféré annuler sa visite en France.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales