Calais: un migrant grièvement blessé par balle

Calais: un migrant grièvement blessé par balle© Pascal Rossignol Source: Reuters
Les migrants essaient de passer en Angleterre, notamment en se cachant dans les camions.
Suivez RT France surTelegram

Un migrant a été blessé par arme à feu dans la nuit de jeudi à vendredi. Ses jours ne sont plus en danger. Il pourrait s'agir d'une lutte entre passeurs ou d'une lutte de territoire, explique le Procureur de Boulogne-sur-Mer.

Une enquête pour tentative d'homicide vient d'être ouverte à Calais. Des coups de feu ont été tirés dans la nuit de jeudi à vendredi et un migrant a été grièvement blessé. Ses jours ne sont pas en danger, a précisé le procureur de Boulogne-sur-Mer, Jean-Pierre Valensi à l'AFP.

Selon ce dernier, ces violences seraient en lien avec l'activité des passeurs, et des luttes de territoires. Il a donc saisi la PAF, Police aux Frontières.

Un centre d'accueil de jour a été ouvert début janvier à proximité de Calais pour faire face à cet « afflux de migrants tout à fait exceptionnel» selon les mots du Procureur de Boulogne.

Ce n'est pas la première fois que les violences à l'encontre des migrants font la une des médias.

Au début du mois de mai, une vidéo avait ainsi créé la polémique. Dans ces images, tournées au bord de l'autoroute qui mène au tunnel sous la Manche, on voit des policiers brutaliser des migrants cachés dans des camions, en les jetant sans ménagement de l'autre côté de la glissière de sécurité.

Pour en savoir plus: «Calais : des faits de violences policières contre les migrants confirmés par une vidéo»

Suite à la diffusion de cette vidéo, l'Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN) a ouvert une enquête et le Défenseur des Droits, Jacques Toubon, a annoncé s'être auto-saisi.

Environ 2.300 migrants notamment Afghans, Soudanais, Erythréens et Syriens, vivent dans des tentes ou des abris de fortune à Calais où ils essaient de passer en Grande-Bretagne.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix