«Le tourisme va encore payer» : les politiques rebondissent à l'agression de Kim Kardashian

© LOIC VENANCE Source: AFP

Les déboires de la star, dépouillée de plusieurs millions d'euros de bijoux par des hommes armés dans un hôtel à Paris, ont été invoqués par plusieurs personnalités politiques afin d'étayer leurs discours sur la sécurité, le tourisme ou... le CICE !

«Aujourd'hui, on peut faire toutes les publicités que l'on veut pour Paris, qui coûtent très cher. Toutes ces publicités ont été annulées par ce qui s'est passé avec Kim Kardashian.»

Invitée sur Europe 1 dans la matinée du lundi 3 octobre, la candidate à la primaire de la droite, Nathalie Kosciusko-Morizet, a pris pour exemple l'attaque subie par la femme de Kanye West dans un hôtel parisien, dans la nuit de dimanche à lundi, afin de dénoncer l'insécurité parisienne et ses conséquences sur le tourisme international. «On pense à Kim [Kardashian], car ce qui lui est arrivé est violent et traumatisant. Et on pense à l'image de Paris ! [...] On a en boucle sur toutes les chaînes ce qui lui est arrivé. Vous vous rendez compte de la contre-pub que ça représente ?», a également interrogé la candidate malheureuse à la mairie de la capitale.

Sur Twitter, le vice-précisent du Front national (FN) Florian Philippot a livré un son de cloche similaire, s'inquiétant de l'impact de l'«agression violente» de la star sur le tourisme français.

Similairement, l'eurodéputé et ex-numéro 2 du FN Bruno Gollnisch a souligné que l'affaire était en mesure de décourager de nombreux Américains de se rendre en France.

Le secrétaire national d'Europe Ecologie les Verts (EELV), David Cormand, a trouvé un angle différent sous lequel aborder l'agression de Kim Kardashian, comparant les 10 millions d'euros de bijoux volés à la star de la téléréalité américaine aux 40 milliards d'euros conférés par le gouvernement français aux entreprises, via le Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi.

Plus sobrement, le maire de Paris Anne Hidalgo a condamné l'agression dans un communiqué officiel, et a tenu à exprimer son soutien à la victime : «Je lui fais part de mon soutien et je tiens à lui dire qu’elle sera toujours la bienvenue à Paris. J’ai toute confiance en les forces de police, dans le cadre de l’enquête en cours, pour identifier et appréhender rapidement les auteurs de ces faits.»

Sur Twitter, l'élue parisienne a également affirmé que ce drame ne compromettait en aucune façon la sécurité de la capitale et le travail des forces de l'ordre.

Tenue en joue, attachée et enfermée dans une salle de bain de son hôtel

L'agression en question remonte à la nuit du dimanche au lundi 3 septembre. Alors qu'elle se trouvait dans un hôtel de la capitale française, où elle était venue assister à la Fashion Week, Kim Kardashian a vu s'introduire des hommes armés déguisés en policiers, qui l'ont tenue en joue, attachée puis enfermée dans une salle de bain, avant de lui dérober ses biens de luxe.

Son époux, le rappeur Kanye West, a dû interrompre un concert qu'il donnait à New York en apprenant la nouvelle.

Lire aussi : Paris : une équipe de TF1 sauvagement agressée en plein tournage

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales