Paris : la police libère cinq individus suspectés de vouloir acheter des kalachnikovs

Illustration ©AFP
Illustration ©AFP

Les cinq hommes, trois syriens et deux Koweïtiens supposés étaient soupçonnés de vouloir se procurer des fusils de type kalachnikov. Mis en garde à vue pour association de malfaiteurs, ils ont été libérés, après audition.

Les cinq hommes interpellés mardi dernier ont finalement été libérés. La police les soupçonnait de planifier l'achat de quatre fusils de type kalachnikov pour un budget de 600 euros. La police avait invité à la «prudence» sur cette affaire. «Il n'y a pas de lien avec un acte terroriste à ce stade», avait d'emblée indiqué une source judiciaire. 

La police avait repéré les cinq individus, dans un restaurant du Quartier Latin à Paris et les avait pris en filature, avant de procéder à leur interpellation dans le XVIIIe arrondissement, alors que, selon RTL, les hommes «mitraillaient» en photo le Sacré-Cœur. Les trois Syriens et deux Koweïtiens avaient été mis en garde à vue pour association de malfaiteurs.

En août dernier, le ministère de l'Intérieur a réaffirmé son intention de renforcer les services de police et de gendarmerie et s'est félicité de la création de plus de 9 000 postes. Le procureur de la République François Molins faisait état d'une forte hausse du nombre de procédures ouvertes pour terrorisme, de 26 en 2013 à 324 pour la seule année 2016 en cours

Lire aussi : Menace terroriste : un jeune de 15 ans placé en détention provisoire

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales