Adieu le Famas ! Les soldats français auront bientôt des fusils allemands

Il faudra s'habituer à ne plus voir les soldats français avec ce fusil. Source: Reuters
Il faudra s'habituer à ne plus voir les soldats français avec ce fusil.

Equipant les militaires de l’Hexagone depuis 1979, le célèbre fusil d’assaut fabriqué à Saint-Etienne va bientôt laisser sa place à un modèle allemand. Le HK 416 de Heckler und Koch a remporté l’appel d’offres lancé par les autorités françaises.

C'est une course qui ne comptait aucun compétiteur français. L’appel d’offres lancé par la Direction générale de l’armement (DGA) en 2014 visant à renouveler les fusils d'assaut de l'armée hexagonale a rendu son verdict. C'est le HK 416 allemand, fabriqué par Heckler und Koch, qui a remporté la mise. Le traditionnel fusil d'assaut français Famas va bientôt être remis au placard.

Il se trouve que ce n'est pas le manque de volonté des entreprises françaises mais plutôt des questions administratives qui ont poussé à cette compétition 100% étrangère.

Auteur: Armée de Terre

300 à 400 millions d'euros

L’entreprise française Verney-Carron aurait bien souhaité participer mais son chiffre d’affaires (environ 12 millions d’euros) ne lui a pas permis de participer à la compétition. Le cahier des charges établi par les autorités françaises était strict : seules les sociétés générant au moins 80 millions d’euros de chiffre d’affaires étaient autorisées à participer.

Lire aussi : Armée 2016 : une exposition d’armement présente le savoir-faire russe

De quoi mettre en colère certains parlementaires, à l’image du vice-président du Front national Florian Philippot qui a dénoncé une «dépendance stratégique».

Selon le quotidien français d'économie et de finance Les Echos, la commande des autorités se chiffre à 90 000 armes pour un montant évalué à 300 ou 400 millions d’euros. Le rythme de livraison serait de 16 000 armes par an et à ce prix-là, le service après-vente est assuré par Heckler und Koch pendant 30 ans.

C’est une page de l’histoire militaire française qui se tourne. Le Famas, fusil d’assaut produit par la Manufacture d’armes de Saint-Etienne jusqu’à sa fermeture en 2001, a longtemps fait la fierté de la nation. Depuis 1979, l’arme était dans les mains des militaires français. Ce ne sera bientôt plus le cas.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales