En Corrèze, François Hollande fait les yeux doux à une famille d'investisseurs libanais

Le président français en visite à la Finul au Liban© Stéphane de Sakutin Source: AFP
Le président français en visite à la Finul au Liban

Devant un groupe d'investisseurs libanais venu inaugurer un hôtel de luxe, le président français a insisté sur les liens unissant Paris et Beyrouth, invoquant la sécurité, la lutte contre le terrorisme, mais aussi la défense des chrétiens d'Orient.

Le 11 août, lors de l’inauguration du Domaine de l'Etoile de Pompadour en Corrèze, le président de la République a rappelé la présence de troupes françaises au Liban au sein de la force de maintien de la paix des Nations unies, la Finul, avant d’assurer : «Nous serons toujours là pour assurer la sécurité du Liban.»

«Vous savez l’attachement que la France porte au Liban», a-t-il ensuite indiqué à l’attention de la famille d’investisseurs libanais Najem, qui posait la première pierre de son projet de luxueux complexe hôtelier.

François Hollande a ensuite assuré que les deux nations, liées malgré elles par le fléau du terrorisme, étaient vouées à travailler ensemble : «Cette solidarité qui nous lie, Liban et France, demeurera pour toujours et vous en êtes un des acteurs.»

Enfin, il a évoqué l’engagement de la France à l’égard des chrétiens d’Orient : «Je sais que le pape est pleinement engagé pour que les chrétiens d'Orient ne soient pas oubliés dans cette crise terrible mais je voulais vous dire que la France l'était également.»

A Pompadour, le chef de l'Etat assistait à une visite du domaine, qui s'étend sur 67 hectares et abrite une vingtaine de chambres luxueuses ainsi qu'un centre équestre. Ce nouvea complexe hôtelier prend la place de l'ancien centre de vacances Club Med, qui avait été racheté par les Najem, une riche famille d'investisseurs libanais.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales