Polémique autour d'un tweet de l'avocat des Femen sur l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray

L'avocat Patrick Klugman a notamment défendu des Femen, Bernard-Henri Lévy, Caroline Fourest et SOS Racisme.© FRANCOIS GUILLOT Source: AFP
L'avocat Patrick Klugman a notamment défendu des Femen, Bernard-Henri Lévy, Caroline Fourest et SOS Racisme.

Un message de réaction de Patrick Klugman au meurtre du prêtre du 25 juillet a suscité l'indignation de nombreux internautes, qui l'ont accusé d'indécence.

«Ils peuvent profaner nos églises et égorger nos prêtres, nous combattrons le terrorisme en protégeant [les] musulmans car telle est la République». Le message, posté sur Twitter le jour de l'attaque de la paroisse normande de Saint-Etienne-du-Rouvray, le 25 juillet, n'a pas laissé la twittosphère indifférente.

L'auteur de ce tweet, Patrick Klugman, adjoint à la mairie de Paris et avocat des activistes Femen (connues notamment pour leurs actions de protestation au sein d'églises) a dû le retirer devant les nombreuses réactions négatives qu'il a suscitées.

Des internautes ont reproché au juriste la formulation du début de sa phrase, qui pourrait sous-entendre une forme de passivité et de fatalisme face à l'assassinat de chrétiens. 

D'autres Twittos, semble-t-il, ont regretté qu'après la mort d'un prêtre dans un attentat revendiqué par l'Etat islamique, l'avocat et militant antiraciste appelle, uniquement, à la protection des musulmans.

Cet internaute a ainsi qualifié sa publication de «tweet de la honte»...

... tandis que cet autre utilisateur de Twitter est allé jusqu'à affubler Patrick Klugman du terme de «pourriture».

L'intéressé a tenu à affirmer, dans une nouvelle publication, que son tweet avait été «mal compris» et a précisé qu'il appelait également à la protection de «nos chrétiens et [de nos] églises».

Lire aussi : Marche en mémoire du Père Jacques Hamel depuis Notre-Dame de Paris

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales