Saint-Etienne-du-Rouvray : le témoignage des religieuses rescapées

Sœur Danielle, rescapée de Saint-Etienne-du-Rouvray.© Capture d'écran, Courtesy of France 2.
Sœur Danielle, rescapée de Saint-Etienne-du-Rouvray.

Deux nonnes qui se trouvaient dans l'église normande prise d'assaut par les terroristes, le 26 juillet, se sont exprimées dans les médias.

«Ils sont venus rapidement. Ils ont investi l'espace. Ils parlaient en arabe. J'ai vu un couteau». L'une des religieuses qui participaient à la messe matinale du 26 juillet à l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, en Seine-Maritime, a souhaité témoigner de manière anonyme au Figaro de la prise d'otage, qui a coûté la vie à un prêtre et blessé grièvement une autre personne.

«Je suis parti quand [les deux terroristes] ont commencé à attaquer le père Jacques» (le prêtre qui a été égorgé), a-t-elle raconté. «Je ne sais même pas s'ils ont réalisé que j'étais en train de m'enfuir».

«Vous les chrétiens, vous nous supprimez», aurait crié un terroriste

Une autre rescapée du drame, Sœur Danielle, a donné sa version des faits pour France 2, après avoir été entendue par les enquêteurs. La religieuse a fait part avant tout de «sa peur», lorsque les deux jeunes hommes ont interrompu la messe : «On s'est dit 'on y passe'. Ils étaient tellement acharnés, motivés...». Et de détailler la scène : «Quand on a vu le couteau dans la main droite, on a su que quelque chose allait se passer. Ils ont pris la parole pour parler en arabe. Je ne sais pas trop ce qu'ils ont raconté, mais ils ont crié 'Vous les chrétiens, vous nous supprimez'».

Les terroristes auraient ensuite obligé le prêtre «à se mettre à genoux, à ne pas bouger», mais celui-ci aurait tenté de résister. La religieuse se rappelle s'être mis à fuir à cet instant, puis à «arrêter la première voiture» une fois à l'extérieur, avant de demander à son conducteur d'alerter les forces de l'ordre.

Pour l'instant, a-t-elle conclu, «je n'ai pas envie d'avoir de colère. J'ai besoin de me poser, de prier».

Lire aussi : Saint-Etienne-du-Rouvray : la première photo d'un des deux terroristes diffusée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales