Hollande : la France n'en a «pas terminé» avec le terrorisme

Source: AP

«Nous sommes devant un combat qui va être long et qui va frapper tous les peuples et tous les pays», a déclaré le chef de l'Etat qui a exprimé sa compassion pour les familles des victimes.

«Nous savons que nous n'en avons pas terminé» avec le terrorisme, a prévenu le chef de l'Etat au Palais préfectoral de Nice, soulignant que «c'est terrible de le dire au moment où il y a cette terrible tragédie». Le président de la République a tenu à remercier les forces de l'ordre pleinement investies et engagées», poussées dans leurs retranchements et extrêmement sollicitées. «Nous sommes capables de vaincre ce mal parce que nous sommes la France», a-t-il encore solennellement déclaré.

Semblant faire allusion à des critiques, François Hollande a également martelé qu'il ne se laisserait pas «abaisser à des outrances et des excès» et qu'il ne se laisserait pas «détourner» de sa mission, dénonçant au passage «des effectifs dégradés par le passé», faisant allusion sans doute à ses prédécesseurs.

Le président, qui sortait d'une visite accompagné de Manuel Valls à l'hôpital Pasteur de Nice, a indiqué : «Nous avons vu des blessés qui ont surtout des images effroyables dans la tête», alors qu'une cinquantaine de personnes, dont des enfants, sont toujours dans un état «d'urgence absolue».

Des dirigeants du monde entier ont réagi à l'annonce de la tragédie du 14 Juillet à Nice, où au moins 84 personnes ont perdu la vie, après qu'un camion a foncé dans la foule massée sur la Promenade des Anglais pour les feux d'artifices.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales