Loi travail : pas de motion de censure de la droite à cause de France-Allemagne ?

L'Equipe de France a-t-elle sauvé le gouvernement ? Source: Reuters
L'Equipe de France a-t-elle sauvé le gouvernement ?

Le président du MoDem François Bayrou a ironisé ce 6 juillet sur l'absence de dépôt de motion de censure par la droite contre le projet de loi travail. Pour lui, les vacances et la demi-finale de l’Euro 2016 des Bleus n’y seraient pas étrangères.

«Vous savez pourquoi la droite ne dépose pas [de motion de censure] ? Parce que les députés n'auraient pas été là» : lors d’un passage sur Sud Radio et Public Sénat ce 6 juillet, François Bayrou était d’humeur taquine.

Le président du MoDem est revenu sur la décision de la droite de ne pas déposer de motion de censure après la nouvelle utilisation de l’article 49.3 par Manuel Valls pour faire passer en force la loi travail à l’Assemblée.

Le maire de Pau est visiblement remonté contre le groupe Les Républicains : «Vous vous rendez compte : on a un Parlement avec 577 membres, et l'opposition la plus importante dit "non", ils ne seront pas là.» Et concernant les motivations d’une telle décision, il a sa petite idée :  «Parce que, paraît-il, il y a l'Euro, c'est les vacances, le mois de juillet...»

Une télévision à l’Assemblée nationale

«La demi-finale, on peut la regarder à l'Assemblée nationale. Je vous assure qu'il y a la télévision !», a déclaré François Bayrou, bien décidé à pousser l’ironie jusqu’au bout.

L’équipe de France de football affrontera l’Allemagne au stade Vélodrome de Marseille le 7 juillet pour une place en finale du championnat d’Europe. Un match attendu par tout le pays et, à en croire le maire de Pau, par ses députés.

«Ceci prouve une fois de plus quel est l'épuisement des institutions [...] auxquelles personne ne touche et qui sont vraiment un théâtre d'ombres», s’est indigné le président du MoDem.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales