Des CRS armés sur les plages françaises cet été

© PHILIPPE HUGUEN Source: AFP

Entre les serviettes de plage et les parasols, une centaine de policiers maîtres-nageurs (MNS) patrouilleront cet été sur les plages françaises, portant sur eux une arme automatique pour assurer la sécurité des vacanciers. Une première en France

La décision a été prise le 24 juin par la Direction centrale des compagnies républicaines de sécurité (CRS). La prise de poste des MNS s’effectuera à partir du 20 juillet, une fois l’Euro de football terminé et jusqu’au 22 août, afin de faire face au «risque de confrontation avec des individus armés extrêmement dangereux», selon les médias français.

Néanmoins, la Direction générale de la police nationale assure que «cette décision n’est pas liée à une menace terroriste qui viserait spécifiquement les plages françaises au cours de l’été», mais qu’elle «s’inscrit dans une dimension de sécurité globale au vu d’une menace très élevée sur l’ensemble du territoire», notamment après le meurtre terroriste de deux policiers à leur domicile dans les Yvelines par un homme se revendiquant appartenir au groupe Etat islamique.

Les lieux de villégiature sont en effet assez prisés par les activités terroristes. Le 26 juin 2015, Daesh avait ciblé la plage tunisienne de Sousse, tuant plus d’une quarantaine de touristes, et, en mars 2016, Al-Qaïda, au Maghreb islamique, avait pris d’assaut la station balnéaire de Grand-Bassam, en Côte d’Ivoire.

Gilets pare-balles et plage, incompatibles ?

Quelques petits détails, notamment vestimentaires, doivent encore être réglés avant la prise de poste des policiers maîtres-nageurs. Leur mission première est en effet d’assurer le secours aux baigneurs, et, selon le règlement interne de la police, être doté d’une arme en service impose le port d’un gilet pare-balles. Tenue quelque peu incompatible pour des patrouilles sur le sable et en plein soleil.

Ainsi, la direction des CRS aurait décidé d’armer seulement le chef de poste, ou son adjoint, et de doter les policiers d’une banane dans laquelle sera rangée leur arme. Quant au gilet pare-balle, il devrait rester à proximité, dans les cabines de plage.

Cependant, bien que l’Etat français souhaite renforcer la sécurité des touristes, seuls 300 policiers maîtres-nageurs seront déployés sur les plages de l’Hexagone, alors qu’ils étaient 460 l’été dernier. 

Entre indignation et humour sur les réseaux sociaux

Les internautes n'ont pas manqué de donner leur avis.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales