Un diplomate de l’ambassade qatarie accusé de viol… mais protégé par son immunité

© Carlos Jasso Source: Reuters

Selon des informations révélées par le journal français L’Obs, une femme a porté plainte pour viol contre un membre de l’ambassade du Qatar en France, mais l’immunité diplomatique dont ce dernier bénéficie empêcherait toutes poursuites judicaires.

La plainte a été déposée le 20 mai par une femme, âgée d’une trentaine d’années, auprès de la police judiciaire de Paris. Selon le témoignage de la victime présumée, elle aurait été agressée sexuellement alors qu’elle se trouvait en «relation d’affaires» au domicile du diplomate, avec qui elle était en contact depuis plusieurs mois.

L’agresseur présumé est cependant à l’abri de toutes poursuites puisqu’il bénéficie d’une immunité de juridiction absolue. Pour que la justice nationale puisse se saisir de l’affaire, il faudrait donc que le ministère des Affaires étrangères français demande au Qatar de lever l’immunité dont bénéficie son représentant, sans quoi la plainte sera classée sans suite.

Bertrand Le Corre, avocat de la plaignante, déplore que sa cliente ne soit pas «protégée, elle, alors qu’elle est victime». Après avoir révélé l’information, L’Obs a contacté l’ambassade du Qatar, qui a assuré pour sa part que le diplomate mis en cause niait les faits qui lui sont reprochés et avait saisi son avocat Maître Bruno Courtine pour voir quelles suites judiciaires donner à ces accusations.

Lire aussi : Qatar : peine de prison avec sursis pour une Néerlandaise qui avait porté plainte pour viol

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales