«Toutes les ordures seront ramassées», promet Hidalgo concernant l'Euro (PHOTOS)

Source: Reuters

Interrogée sur les nuisances liées à la grève des éboueurs alors que l'Euro débute, la maire de Paris a assuré que les ordures étaient «déjà en train d'être ramassées», malgré la grève.

«Bien sûr, toutes les ordures seront ramassées». Quand ? «Là, maintenant. Aujourd'hui, elles sont en train d'être ramassées», a déclaré Anne Hidalgo sur RMC et BFMTV, se voulant rassurante.

«Dès hier soir [jeudi] nous avons pu faire sortir une cinquantaine de camions de plus pour ramasser les ordures normalement et essayer de récupérer le surplus. Ce matin [vendredi], nous avons trente camions de plus dans Paris. Mais pour revenir à une situation normale il faut quelques jours bien évidemment», a indiqué la maire de Paris.

Les personnels et agents de la Ville de Paris qui bloquent l'usine de traitement des déchets d'Ivry-sur-Seine/Paris 13, plus important centre de traitement de la région et de France, ont décidé jeudi de reconduire leur grève jusqu'à mardi, journée de manifestation nationale contre la loi El Khomri.

Jeudi, la Ville a annoncé redéployer son dispositif afin de faire enlever les poubelles par des entreprises privées, qui se chargent déjà en temps normal de la moitié des arrondissements parisiens, les dix autres étant gérés en régie publique.

«Je me félicite qu'Anne Hidalgo ait eu la force de s'opposer à ceux qui voulaient avoir une attitude dangereuse pour l'environnement des Parisiens et l'image du pays», a réagi sur LCP le secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen.

Tout le monde ne partage pas l'enthousiasme de Jean-Marie Le Guen. Lors d'une interview sur France Inter vendredi, le président du comité d'organisation de l'Euro, Jacques Lambert, a estimé que la fête que représente l'Euro est «déjà gâchée par les mouvements sociaux».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales