La Société générale condamnée à payer 450 000 euros à Jérôme Kerviel

La Société générale condamnée à payer 450 000 euros à Jérôme Kerviel
Suivez RT France surTelegram

Les prud'hommes ont condamné la Société générale pour licenciement «sans cause réelle et sérieuse». La banque a immédiatement fait appel et dénonce une décision «scandaleuse». C'est la première victoire judiciaire de Jérôme Kerviel en huit ans.

La saga judiciaire Kerviel continue.

La juridiction civile des prud'hommes a accordé à l'ancien trader le paiement d'un bonus de 300 000 euros pour l'année 2007 et des dommages et intérêts, soit, au total 455 000 euros. Dont 80 000 payables immédiatement.

Le jugement des prud'hommes vient ainsi contredire la condamnation, au pénal, de l'ancien trader de la Société générale confirmée par la cour de cassation le 19 mars 2014.

L'avocat représentant Jérôme Kerviel, Julien Dami Le Coz a salué «une très bonne décision. Pour la première fois, une juridiction indique que la Société générale avait connaissance des agissements reprochés à Jérôme Kerviel bien avant 2008. L'enjeu sera sur l'exécution provisoire du jugement. Le conseil des prud'hommes a considéré que le licenciement était prescrit au moment où Jérôme Kerviel a été licencié. Par conséquent, il n'y avait plus de motifs, ce qui explique que le licenciement ait été reconnu sans cause réelle et sérieuse».

Les prud'hommes ont jugé en effet que la banque «était parfaitement au courant des opérations fictives» rejoignant la version que Jérôme Kerviel a maintenue contre vent et marées.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix