Un maire taxé de racisme pour un cliché pris lors d'une commémoration aux victimes de l'esclavage

© capture d'écran : site francetv

Une photo où un garçon de couleur abrite le maire de Pierrefitte-sur-Seine à l'aide d'un parapluie lors d'une cérémonie déclenche une polémique sur le racisme, poussant le maire à porter plainte pour diffamation

La photo à l'origine de cette polémique a été prise le 22 mai, lors de célébrations dans le cadre de la commémoration des victimes de l'esclavage, organisée annuellement par une association locale depuis huit ans. Elle montre le maire, blanc, et un jeune garcon, noir, tenant un parapluie pour abriter le maire des intempéries, sur le square Mandela, au pied de la stèle dédiée à Aimé-Césaire. Cette image, pour certains, aurait pu être tirée d'un livre du siècle dernier sur le colonialisme.

Le maire et l'association organisatrice de la commémoration s'indignent face à toute interprétation raciste de cette photo. «Je vais vous dire ce qu'il s'est passé», s'agace un responsable de l'association. «Le gosse a lu [à la tribune] un poème d'Aimé Césaire, comme il le fait depuis trois-quatre ans à l'occasion de cette journée de commémoration. Il s'est mis à pleuvoir. Le garçon avait un parapluie, il l'a tendu. Voilà».

À propos de l'utilisation hors contexte de cette photo, le responsable a ajouté : «On ne vous voit jamais [les médias] quand les choses se passent bien. Cela fait huit ans que la journée commémorative a lieu. Et il suffit d'une polémique…» 

Les réseaux sociaux s'emballent

Récupérée sur la page Facebook du maire et massivement relayée sur les réseaux sociaux, la scène a aussitôt été taxée de racisme. Les commentaires qui semblent émaner d’internautes de droite ou d’extrême-gauche, attaquent particulièrement le maire en tant que socialiste. Certains n’hésitent pas à faire un lien avec l'avancée de l'extrême droite en Europe et à mettre le mot-clé #autriche, en lien avec cette photo, l'extrème droite ayant attaint un niveau sans précédent dans ce pays durant les dernières élections.  

A la mairie de Pierrefitte-sur-Seine, le cliché et la polémique suscitent davantage l'exaspération. Alexandra Rosinski, chef de cabinet du maire, regrette également «que cette histoire ait pris de telles proportions sur les réseaux sociaux. La photo originale a été détournée par quelqu'un que nous connaissons bien. Il s'agit clairement d'un geste malveillant et le maire a l'intention de déposer une plainte pour diffamation et calomnie, parce qu'il y a bel et bien intention de nuire», prévient-elle.

Le maire de Pierrefitte-sur-Seine, Michel Fourcade, a dépose plainte le 24 mai, auprès du procureur de la République de Bobigny. «C’est avec une profonde stupéfaction et une grande tristesse que j’ai constaté l’ampleur prise par le détournement volontaire et malveillant de cette photo», déclare le maire. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales