Démantelement d'un trafic de drogue : deux hôtesses d'Air France arrêtées et 36 kg de cocaïne saisis

Un avion de la compagnie Air France Source: AFP
Un avion de la compagnie Air France

La police a interpellé huit personnes en Ile-de-France, dont deux hôtesses d'Air France, dans le cadre du démantelement d'un trafic de cocaïne entre la France métropolitaine et la Guadeloupe, a révélé le site francetvinfo.

Près de 36 kilos de cocaïne et 110 000 euros ont été saisis le 19 mai au domicile d'une des huit personnes, membres d'une même famille, interpellées en Seine-Saint-Denis et dans le Val-d'Oise. Deux d'entre elles ont été relâchées et les six autres ont été déferrées à la justice. Parmi elles, quatre ont été emprisonnées, dont une des deux hôtesses de l'air. L'autre a été libéré et placée sous contrôle judiciaire.

«L'ensemble du trafic a eu lieu sur des vols Air France», rapporte une source policière citée par francetvinfo. Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, était la ville d'approvisionnement de ce réseau qui acheminait la drogue par avion jusqu'à l'aéroport d'Orly.

Des saisies effectuées le plus souvent lors de contrôles aléatoires

Informée de ces interpellations le 20 mai, la compagnie aérienne française serait embarrassée par cette affaire qui remet en cause les conditions de sécurité et les contrôles dans les avions, une semaine après le crash du vol MS804 d'Egyptair.

«Il y a une différence entre sécurité et sûreté. C'est beaucoup plus facile de faire rentrer de la drogue dans un avion que des explosifs», a néanmoins réagit la présidente de l'Union des personnels navigants de l'aviation civile, Flore Arrighi. Les saisies de cocaïne sont effectuées le plus souvent lors de contrôles aléatoires à bord des avions.

Ce n'est pas la première affaire de ce type à laquelle Air France est confrontée. En novembre 2015, 41 kilos de cocaïne avaient été découverts à l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle, dans la soute à bagages d'un avion en provenance de Saint-Martin.

Lire aussi : Aymeric Chauprade sur l’affaire Air Cocaïne : «les autorités françaises se montrent très faibles»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales