Paris-Téhéran : le maire de Vence demande aux hôtesses d'Iran Air de s'habiller façon années 1960

Capture d'écran de la photo postée par Loïc Dombreval
Capture d'écran de la photo postée par Loïc Dombreval

Le maire de Vence, Loïc Dombreval, a réagi de manière humoristique sur Facebook à la polémique sur la directive des dirigeants d'Air France demandant aux hôtesses de l'air de se voiler à la sortie de l'avion, à Téhéran.

«Je demande aux hôtesses d'Iran Air de porter leurs uniformes de 1960 quand elles effectuent un vol vers la France», a réagi Loïc Dombreval sur sa page Facebook.

On peut également y voir une photo d'hôtesses d'Iran Air, contraintes de s'habiller à la mode occidentale, à la suite d'une décision prise par le Shah d'Iran.

Je demande aux hôtesses d'Iran Air de porter leurs uniformes de 1960 quand elles effectuent un vol vers la France.

Posté par Loic Dombreval sur lundi 4 avril 2016

Aujourd'hui, les temps ont changé et les hôtesses iraniennes se doivent d'être beaucoup plus couvertes.



A partir du 17 avril prochain, Air France va reprendre sa liaison Paris-Téhéran suspendue depuis 2008 à la suite de sanctions internationales contre l'Iran.

En interne, une polémique est apparue après l'envoi d'un mémo de la direction dans lequel «on nous demande de mettre un pantalon, une veste longue et surtout d'utiliser le foulard de notre uniforme en le portant en voile à l'arrivée à Téhéran», a expliqué à l'AFP Caroline Rolland, déléguée CGT (non représentatif chez les personnels navigants).

«Ce n'est pas Air France qui décide en cette matière», a justifié Gilles Gateau, directeur général adjoint des ressources humaines d'Air France, rappelant que les équipages étaient «évidemment tenus de respecter la loi du pays» dans lequel ils se trouvaient.

Les dirigeants d'Air France ont alors indiqué qu'«un dispositif d'exception» allait être mis en place pour remplacer les hôtesses et femmes pilotes qui ne voudraient pas effectuer la liaison Paris-Téhéran afin de ne pas être obligées de porter le voile à la descente de l'avion.

Lire aussi : Liaison Air France Paris-Téhéran : les hôtesses disent «non» au voile

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales