Liaison Air France Paris-Téhéran : les hôtesses disent «non» au voile

Hôtesse d'Air France lors de la présentation de leur nouvel uniforme Source: AFP
Hôtesse d'Air France lors de la présentation de leur nouvel uniforme

Suite à la réouverture de la ligne aérienne desservant l’Iran, le personnel féminin d’Air France a protesté contre la directive les contraignant à porter le voile une fois arrivées à Téhéran.

Avec l’ouverture de l’Iran vers l’Occident suite à l’issue positive de l’accord sur le nucléaire, Air France va reprendre à partir du 17 avril prochain sa liaison Paris-Téhéran. Une bonne nouvelle a priori, sauf pour les hôtesses de l’air de la compagnie française. En effet, l’Iran demeure une République islamique, et le port du voile y est obligatoire en public pour toutes les femmes, comme la loi iranienne l’impose depuis la révolution de 1979.

Le personnel navigant féminin d’Air France aurait reçu une note, les priant de «porter un pantalon, une veste longue, et de se voiler les cheveux dès la sortie de l’avion», a expliqué à France TV Françoise Redolfi, secrétaire adjointe du syndicat Unsa-PNC.

Sauf que pour les syndicats, le fond du problème n'est pas de porter le voile, mais bien de se voir contraint de le faire. Pour Christophe Pillet, secrétaire général adjoint du Syndicat National du Personnel Navigant Commercial, joint par nos confrères du Parisien, «il faut établir la possibilité d'un principe de volontariat au nom du respect des libertés individuelles. Il ne s'agit en aucun cas de remettre en cause la loi et les coutumes en Iran».

Aller plus loin : La nouvelle collection de «Burkini» de Marks et Spencer fait polémique (PHOTOS)

Les employées d’Air France attendent désormais une réponse de la direction. Une lettre a également été adressée à la ministre du Droit des femmes, Laurence Rossignol, elle-même empêtrée plus tôt dans la semaine dans une autre polémique.

 

 

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales