La manifestation anti loi Travail dégénère à Paris : le correspondant de RT sous le gaz lacrymogène

La manifestation anti loi Travail dégénère à Paris : le correspondant de RT sous le gaz lacrymogène© capture d'écran periscope @rtfrance

Les lycéens sont dans la rue pour nouvelle journée de mobilisation contre la loi Travail. La situation a rapidement dégénéré, alors qu'un groupe de casseurs a lancé des projectiles sur la police, cette dernière répliquant par des gaz lacrymogènes.

Des incidents ont eu lieu à Paris, alors que les lycéens et étudiants ont manifesté contre le projet de loi Travail de Myriam El Khomri.

Notre correspondant sur place, qui a couvert au plus près un face à face bouillant entre forces de l'ordre et casseurs, a été touché par des gaz lacrymogènes au cours de son reportage en direct.

Au cours de la manifestation, d'autres excès ont eu lieu et un abribus a notamment été vandalisé. La police a procédé à quelques interpellations.


D'autres incidents ont été à déplorer dans la capitale. Ainsi, des jeunes ont incendié l'entrée du lycée Jacques Decour dans le 9e arrondissement de Paris, qui était bloqué par des élèves depuis le petit matin.


En fin de manifestation, aux alentours des Invalides, deux voitures ont aussi été brûlées par des manifestants. Au cours de la journée, les forces de l'ordre ont procédé à quinze interpellations.

Le cortège est parti de Place d'Italie en fin de matinée. Un autre cortège syndical est prévu à 13h30 à Montparnasse.

Plus tôt dans la journée, des incidents ont opposé les forces de l'ordre à des manifestants cagoulés en fin de matinée à Nantes lors d'un défilé rassemblant plusieurs milliers de personnes contre la loi Travail. Des casseurs du cortège qui défilait rue de Strasbourg ont jeté des projectiles en direction des forces de l'ordre qui bloquaient les axes perpendiculaires à cette artère du centre-ville. La police a chargé les manifestants, faisant usage de matraques et tirant des gaz lacrymogènes. Neuf personnes ont été interpellées, selon la préfecture de Loire-Atlantique.

L'IGPN saisie pour violence sur un manifestant

L'Inspection Générale de la Police Nationale a ouvert une enquête suite à la diffusion d'une vidéo montrant un policier frappant au visage un manifestant qui ne résistait pas à son interpellation.


Les images RT France

Retrouvez les images de notre reporter au cœur du cortège, lorsque certains manifestants ont commencé à jeter violemment des bouteilles en verres sur les forces de l'ordre. Celles-ci ont alors donné l'assaut, chargeant la foule et envoyant des gaz lacrymogènes.


Les images de sa caméra embarquée sont aussi disponibles :

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»