L'anneau de Jeanne d'Arc présenté au Puy du Fou, l'Angleterre voudrait le récupérer

Philippe de Villiers lors de son discours pour la cérémonie ce dimanche 20 mars Source: AFP
Philippe de Villiers lors de son discours pour la cérémonie ce dimanche 20 mars

Environ 5 000 personnes ont assisté dimanche au Puy du Fou à la présentation d'un anneau attribué à Jeanne d'Arc, acquis fin février à Londres par le parc de loisirs vendéen. Philippe de Villiers a déclaré que les anglais tentaient de le récupérer.

Dans la cour du château du site, l'anneau, reposant sur un coussin placé dans un reliquaire en verre porté sur une arche en bois, a fait son entrée, sous une haie d'honneur, à la fin d'un cortège ouvert par une centaine de Saint-Cyriens en tenue militaire.

Ces derniers, chantant un hymne miltaire, étaient suivis par quelques cavaliers vêtus d'armures de chevaliers et accompagnés de fantassins parés de cottes de mailles. La troupe a défilé sous de nombreux oriflammes et les applaudissements du public.

«C'est un petit bout de France qui revient, une parcelle de nos grandeurs déchues (...) l'anneau est revenu en France et il le restera», a déclaré devant la foule Philippe de Villiers, le fondateur du Puy du Fou, dans la cour du château.

«Un élément nouveau nous arrive du Royaume-Uni. Le gouvernement anglais a adressé à notre avocat une demande inouïe : le retour de l’anneau à Londres. On nous dit que le conseil national des arts (grande autorité culturelle) considère que cet objet fait probablement partie, je cite, des objets à haute valeur symbolique nationale et qu’à ce titre, il devait être soumis à une législation particulière», a déclaré l'ancien candidat à la Présidentielle, rapporte Ouest France.

«Messieurs les Anglais, si vous voulez voir l’anneau, welcome to the Puy du Fou»

«Le gouvernement anglais pouvait préempter l'anneau au moment de la mise aux enchères et, aujourd'hui, il le regrette. (…) Messieurs les Anglais, si vous voulez voir l’anneau, welcome to the Puy du Fou. Pour le reste, it’s too late», a-t-il conclu.

«Cette relique ne devait pas finir derrière les vitres blindées d'un musée», a enchaîné le très médiatique historien Franck Ferrand. «On ne peut jamais avoir de certitude intégrale. Personne ne vous dira que cette anneau est à 100% celui de Jeanne, mais je crois qu'on peut, en toute bonne foi, penser qu'il s'agit de l'anneau authentique», a-t-il dit.

Les interventions ont été suivies par La Marseillaise. Puis, le reliquaire contenant l'anneau a ensuite été placé dans la chapelle où le public a été invité à venir se recueillir. L'anneau, acquis à Londres pour la somme de 376 883 euros, sera exposé pendant toute la saison au parc d'attraction du Puy du Fou «dans un lieu sécurisé», ont fait savoir les responsables du parc.

L'anneau a été authentifié par un laboratoire d'Oxford via la méthode de fluorescence de rayons X comme étant un bijou moyenâgeux datant du XVe, en argent plaqué or. Mais une incertitude plane toujours sur le fait qu'il ait, ou non, appartenu à Jeanne d'Arc.

Lire aussi : La précieuse bague de Jeanne d'Arc revient enfin en France

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales