Les listes de Daesh contiendraient les noms de trois Français qui ont commis les attentats de Paris

© Philippe Wojazer

Selon plusieurs médias allemands, les noms de trois des auteurs des attentats de Paris de novembre 2015 figurent sur les listes de combattants du groupe Etat islamique (EI) qui ont été diffusées la semaine dernière.

Samy Amimour, Foued Mohammed Aggad et Omar Mostefaï, tous Français, figurent parmi les milliers de combattants recrutés par Daesh et dont les formulaires d’inscription à l’organisation terroriste ont été transmis aux médias allemands et britanniques.

En savoir plus : L'Allemagne met la main sur les données personnelles de djihadistes de l'Etat islamique

Les documents révèlent les noms des extrémistes, leur date de naissance, leur nationalité, leur ville natale et même leur groupe sanguin. On peut également y découvrir s’ils veulent être utilisés en tant que kamikazes, soldats ou dans un autre rôle. Les combattants de Daesh ont encore dû nommer un parrain, soit une personne qui les a «recommandées», indiquent la Süddeutsche Zeitung et les chaînes allemandes WDR et NDR.

Selon ces documents, Samy Amimour, Foued Mohammed Aggad et Omar Mostefaï, avaient choisi de se battre pour Daesh à leur arrivée dans l’organisation, même s’ils auraient pu choisir de servir en tant que kamikazes, indiquent les médias allemands.

Le 18 décembre 2013, au moins 14 hommes venus de France et leurs familles «ont traversé la frontière turco-syrienne avec le même passeur et la caution d'un djihadiste d'origine marocaine», écrivent les médias allemands. Foued Mohammed Aggad faisait partie de ce groupe. Il aurait été tué par la police lors de l’assaut du Bataclan, dans lequel Samy Amimour et Omar Mostefaï se sont fait exploser.

Le nom d'Abdelhamid Abaaoud, considéré comme l'un des principaux organisateurs des attaques qui ont fait un total de 130 morts, apparaît aussi sur ces documents mais seulement en tant que «garant» de l'entrée en Syrie d'un autre djihadiste français fiché, dont l'identité n'est pas précisée.

La chaîne de télévision Sky a annoncé le 10 mars qu’elle disposait d’une liste de 22 000 noms de membres de l’EI qu'elle a remise aux autorités britanniques.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales