Hidalgo condamnée à une amende avec sursis pour avoir accusé le FN d'avoir soutenu la collaboration

Anna Hidalgo© Eric Gaillard Source: Reuters
Anna Hidalgo

La maire PS de Paris Anne Hidalgo a été condamnée vendredi à une peine de 500 euros d'amende avec sursis pour diffamation, en raison de ses propos selon lesquels le Front national, fondé en 1972, aurait «soutenu» la collaboration avec les nazis.

Le tribunal correctionnel de Paris a en outre condamné Mme Hidalgo à verser 1 euro de dommages et intérêts au parti de Marine Le Pen, et 2 000 euros pour les frais de justice.

Lire aussi : Le regroupement des arrondissements voté par le Conseil de Paris

Le 24 septembre 2012, Anne Hidalgo avait été invitée sur le plateau de i-Télé, alors qu'elle était première adjointe de l'ancien maire de Paris Bertrand Delanoë. Devant les caméras, elle avait déclare : «L’Histoire a du sens, le Front national n’est pas un parti qui s’est constitué dans le cadre républicain, c’est un parti qui a lutté contre la République, qui a soutenu pendant la guerre la collaboration avec les nazis».

L’avocat du Front national, Me David Dassa Le Deist, avait par la suite déclaré que les propos de Anne Hidaldo constituaient une «ânerie», dîté dans un «but politique pour mettre à terre un adversaire avec un «argument massue».

L'avocat d'Anne Hidalgo Jean-Pierre Mignard, proche de François Hollande, a expliqué qu'«un parti politique est toujours le résultat d'une histoire», élargissant la «famille politique» dont le FN est issu, à «la famille nationaliste ou même néofasciste».

Le 15 janvier dernier, devant le tribunal correctionnel de Paris, Wallerand de Saint-Just, trésorier du FN, sétait interrogé sur les «capacités de Mme Hidalgo», dénonçant «la vulgarité et la médiocrité de l'accusation». Il a par ailleurs rappellé que l'ancien président socialiste François Mitterrand avait reçu la francisque du maréchal Pétain. «Et ce sont ces gens-là qui viennent accuser le Front national, fondé 30 ans après, d'avoir collaboré avec les nazis?», avait-il martelé.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales