Le Sénat se prononce pour la prolongation de l'Etat d'urgence pour trois mois supplémentaires

- Avec AFP

Le Sénat se prononce pour la prolongation de l'Etat d'urgence pour trois mois supplémentaires© AFP Source: AFP

Le 9 février, le Sénat français s'est prononcé en faveur de la prolongation de l’état d'urgence mis en place après les attentats du 13 novembre et déjà prolongé une fois. Cette mesure doit être votée le 10 février par l'Assemblée nationale.

316 sénateurs sur 348 ont voté pour le texte défendu par le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, et qui prolonge l'état d'urgence jusqu'à fin mai. 28 sénateurs ont voté contre.

Si le texte est voté par l'Assemblée nationale le 10 février, l'état d'urgence prendra fin deux semaines avant le début de l'Euro de football qui se déroulera en France. Cet événement majeur sera placé sous haute sécurité, après que le stade de France ait été l'une des cibles des terroristes le 13 novembre 2015. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»