Révision constitutionnelle : l'Assemblée nationale quasi vide énerve politiques et internautes

- Avec AFP

image d'illustration© AFP Source: AFP
image d'illustration

Dans la soirée du 8 février, seule une poignée de députés étaient présents à l'Assemblée nationale. 441 élus sur 577, soit près de 76% de députés absents. Ils ont voté l'inscription de l'Etat d'urgence dans la Constitution.

La vision de l'Assemblée nationale, quasiment vide, a fait le tour de réseaux sociaux, suscitant l'exaspération des politiques et des internautes. L'article 1er du projet de révision constitutionnelle visant à inscrire dans la loi fondamentale le régime de l'état d'urgence était contesté par certains écologistes et le Front de gauche, comme par certains députés de droite.

Cécile Duflot, co-présidente du groupe écologiste à l'Assemblée, qui était contre cette motion s'est attristée de l'absentéisme de ses collègues.

Alexis Corbière, secrétaire général du parti de gauche, lui aussi opposé à la révision se scandalise, tout comme le député socialiste de Seine-et-Marne, Edouardo Rihan-Cypel.

Les journalistes et le monde médiatique s'interrogent eux aussi sur cette Assemblée quasi vide à un moment aussi important.

Les internautes quand à eux s'amusent plus ou moins de cet événement...

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales