L’assainissement de la Jungle de Calais a commencé mais ne se fera pas sans heurts (VIDEO)

Source: Reuters

La décision des autorités de Calais de défricher des zones du camp s’est pas saluée de manière unanime. Ni les migrants, ni les habitants de la ville ne s’en réjouissent. La correspondante de RT, Polly Boiko, a mené l’enquête sur place.

Au fil des mois, la Jungle, le camp de réfugiés de Calais, est devenu une véritable ville avec ses cafés, ses restaurants et même sa station de radio. Des bénévoles y ont même édifié une école, un église et une librairie.

© RT France

Les autorités locales veulent que le camp cesse de grandir et améliorer la sécurité à ses alentours comme à l’intérieur. A cet effet, elles ont commencé à défricher certaines zones de la Jungle mais cette décision ne semble satisfaire ni les migrants, ni les Calaisiens pour qui l’essor de la Jungle se voit à l’œil nu. Près de 15 000 migrants y vivent actuellement.

Lire aussi : Les bulldozers ont commencé à défricher le camp de migrants de Calais (VIDEO)

Les containers habitables installés par les autorités françaises pour reloger ceux qui vivaient sur les territoires défrichés peinent à trouver des locataires. Nombre de migrants estiment qu’en y vivant, ils auraient l’impression d’être dans zoo plutôt qu’un centre d’accueil.

En savoir plus : Deux journalistes agressés dans la Jungle de Calais alors qu'ils réalisaient un documentaire (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales