Tragédie en Isère : trois personnes périssent dans une avalanche, le professeur en garde à vue

- Avec AFP

Une photo des recherches en cours dans les Alpes © Capture d'écran du Dauphiné Libéré / Grégory Vigne
Une photo des recherches en cours dans les Alpes

Une dizaine de lycéens lyonnais et leur professeur ont été emportés mercredi par une avalanche aux Deux Alpes (Isère), trois d'entre eux étant grièvement blessés et cinq toujours recherchés, selon la gendarmerie. Deux personnes sont décédées.

  • Une enquête de flagrance a été ouverte, confiée à la gendarmerie, a annoncé l'AFP.

    «Comment peut-on imaginer d'emmener des enfants, après des périodes de neige forte, sur une piste qui était fermée ?», s'est interrogé en outre le ministre de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner, sur Europe 1.

    Outre la raison pour laquelle ces élèves se trouvaient sur la piste, l'enquête devra déterminer aussi comment, ou par qui, la coulée de neige a été déclenchée.

  • La préfecture de l'Isère annonce un bilan de trois morts, et un blessé grave. 

    Outre les deux élèves - une jeune fille de 16 ans et un garçon qui a succombé à ses blessures à l'hôpital - un Ukrainien extérieur au groupe scolaire ont trouvé la mort dans la coulée de neige.

    Polytraumatisé, le professeur accompagnant ces élèves de première «option sports» a été hospitalisé à Grenoble mais son pronostic vital n'est pas engagé.

  • Des élèves du collège-lycée Saint-Exupery de Lyon se sont rassemblés pour se recueillir devant l'établissement. 

  • Les gendarmes continuent de poursuivre les recherches pour s'assurer qu'aucune personne ne soit encore ensevelie. Le bilan reste pour l'heure de trois morts et de cinq personnes grièvement blessées. 

  • La piste empruntée par le groupe scolaire était fermée rapporte T. Huges, responsable du domaine des Deux-Alpes.

  • Le procureur de la République de Grenoble se déplacera sur place jeudi matin. 

  • Plus tôt dans la journée, une équipe d'intervention s'était rendue sur place. 

    © Capture d'écran twitter

  • Selon le préfet de l'Isère, «La piste était d'un niveau technique qui ne correspond pas à des étudiants.»

  • Selon une information rapportée par le Dauphiné libéré, tous les élèves ont été recensés, il n' y a donc plus de disparus. 

  • François Hollande adresse ses condoléances aux familles des victimes.

Ce jeudi, le professeur qui encadrait le groupe de dix élèves pris dans une avalanche mortelle mercredi aux Deux Alpes (Isère) a été placé en garde en vue pour des faits d'homicides involontaires, a déclaré jeudi le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat.

Trois adolescents, ainsi que qu'un Ukrainien qui n'appartenait pas au groupe scolaire emporté par la coulée de neige ont trouvé la mort dans l'incident qui a eu lieu sur une piste de ski fermée au public. L'avalanche s'est déclenchée mercredi en milieu d'après-midi vers 2 800 mètres d'altitude sur la piste noire de Bellecombe.

Dans un premier temps, les secours évoquaient un groupe d'une dizaine d'élèves du lycée Saint-Exupéry à Lyon qui avait été enseveli par l'avalanche, mais les caméras thermiques recherchaient également des tiers. 


Lire aussi : Un corps a été découvert au col Dyatlov en Russie où 9 randonneurs étaient mystérieusement morts

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales