Un corps a été découvert au col Dyatlov en Russie où 9 randonneurs étaient mystérieusement morts

Photo d'archive de l'accident du col Dyatlov en 1959© wikipédia
Photo d'archive de l'accident du col Dyatlov en 1959

Un homme d’une cinquantaine d’années a été retrouvé mort par des touristes au col Dyatlov. Cet endroit est tristement célèbre car en 1959 neuf randonneurs avaient trouvé la mort dans des conditions toujours inexpliquées…

La triste histoire de 1959 est-elle en train de se répéter ? Un groupe de randonneurs parti en excursion a fait appel aux services d’urgence la nuit de vendredi. Leur signal satellite à permis de les localiser, mais en raison de mauvaises conditions météo les secours peinent à se rendre sur les lieux où le corps a été retrouvé. Les voyageurs avaient commencé leur voyage le 1er janvier pour un des sentiers les plus difficiles de cette partie de l’Oural. Le site où le corps aurait été retrouvé est tristement célèbre car il y 57 ans, neufs randonneurs y avaient trouvé la mort.

L’histoire débute en janvier 1959 dans le nord de l’Oural, dix randonneurs, neuf hommes et deux femmes, pour la plupart des étudiants de l’Institut polytechnique de l’Oural décident de faire un trek de 350 kilomètres en ski de fond pour rejoindre le mont Ortoten. En cette période cette route est considérée comme extrêmement dangereuse, mais tous les membres de groupe étaient des randonneurs et des skieurs chevronnés. Alors que le voyage commence début janvier, l’un des membres tombe malade et doit quitter l’aventure.

Les neuf randonneurs continuent leur parcours, le chef de fil Igor Dyatlov qui donnera son nom au col par la suite, avait décidé d’envoyer un télégramme à leur club sportif dès leur retour à Vizhay prévu initialement pour le 12 février 1959. Mais les neuf compagnons n’auront jamais de voyage retour…

Le 31 janvier les voyageurs arrivent dans la région de hautes terres et vont débuter leur ascension. Ils déposent des vivres en plus pour leur retour dans ce camp. Le lendemain, ils attaquent la traversée du col, initialement ils souhaitent camper de l’autre côté la nuit suivante, mais les mauvaises conditions météo les contraignent à changer de direction. Ils s’égarent et dévient vers l’ouest, ils décident alors de camper  non loin de Kholat Syakhl («Montagne de la Mort»).

Quelques jours après le 12 février, leur date de retour, toujours pas nouvelle, les familles commencent à s’inquiéter. Le 20 février une équipe de secours part à leur recherche. Et 6 jours plus tard ils retrouvent un camp abandonné sur le mont Kholat Syakhl. Là les secours découvrent la tente découpée depuis l’intérieur avec un objet pointu. Les randonneurs ont laissé tous les biens dans la tente, et les secours suivent les empreintes de pas qui mènent à une lisière d’un bois tout proche. A l’entrée du bois, ils retrouvent des restes d’un feu de camp et deux premiers corps, ils sont déchaussés et vêtus uniquement de leur sous-vêtement. Un peu plus loin cinq autre corps sont trouvés. Puis quelques mois plus tard les autres membres sont eux aussi retrouvés morts enfouis sous la neige.

Certains d’entre eux portent des signes de lutte, tels que des crânes fracturés ou des côtés cassés. L’une des femmes à même sa langue coupée.

Cette sombre histoire a donné lieu à de nombreuses rumeurs. L’enquête pénale de 1959 n’a pas réussi à établir les causes de accident, et a conclue qu’une «force irrésistible inconnue» avait tué les skieurs.

Ce drâme qui reste l'un des mystères non résolus les plus terrifiants du 20e siècle a suscité de nombreuses théories. Parmi ces explications : une avalanche ? Les randonneurs auraient surpris des tests militaires que le gouvernement essayait de cacher ? Une créature inconnue ? Une activité paranormale ?

Le mystère de l'accident du col Dyatlov a inspiré les réalisateurs de film d'horreur. Le film «Passe du Diable» est inspiré de cette histoire où cinq étudiants tentent d’enquêter sur l'incident.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales