Tensions entre Téhéran et Riyad: la France appelle à la «désescalade»

- Avec AFP

Tensions en Iran© reuters Source: Reuters
Tensions en Iran

Stephane Le foll, porte-parole du gouvernement, a appelé à la «désescalade» entre l'Arabie saoudite et l'Iran. L’Arabie saoudite, le Bahreïn et le Soudan ont annoncé la rupture des relations diplomatiques avec l’Iran.

A la sortie du Conseil des ministres, Stéphane Le Foll a déclaré sur le perron de l'Elysée : «L'atout de la France (...), c'est de pouvoir parler à tout le monde et, le ministre des Affaires étrangères (Laurent Fabius) l'a rappelé, de souhaiter la désescalade».

Les dirigeants iraniens sont en rage après l’exécution du Cheikh Nimr Baqer al-Nimr accusé de terrorisme en Arabie saoudite. Aujourd'hui encore 3 000 personnes ont manifesté à Téhéran contre l'Arabie saoudite.

Quelques heures après l'exécution du cheikh al-Nimr, des centaines de personnes en colère avaient attaqué l'ambassade saoudienne à Téhéran qui a été en partie incendiée et détruite.

Malgré l'arrestation d'une quarantaine de personnes ayant participé aux saccages et la condamnation de ces attaques par le président iranien Hassan Rohani, Ryad a annoncé dimanche soir la rupture de ses relations avec l'Iran. Lundi, la dynastie sunnite de Bahreïn lui a emboité le pas en annonçant elle aussi la rupture de ses relations avec Téhéran.

Lire aussi : L'exécution de Nimr Baqer al-Nimr risque d'enflammer les tensions religieuses, selon Washington

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales