Les VTC en grève pour protester contre la baisse des prix de Uber (PHOTOS)

- Avec AFP

Chauffeur Uber© reuters Source: Reuters
Chauffeur Uber

500 chauffeurs de VTC (voitures de tourisme avec chauffeur) se sont rassemblés le 18 décem,bre au matin près des aéroports parisiens d’Orly et de Roissy pour réclamer une hausse de salaire.

Les grévistes ont mis en place un barrage filtrant à l’aéroport de Roissy, tôt ce matin. Ils ont ensuite pris la direction de la porte Maillot vers 8h30 pour une opération escargot qui a engendré des difficultés de circulation.

Les chauffeurs de VTC manifestent à l’appel des associations SETP, CAPA-VTC et Actic-VTC. Ces chauffeurs indépendants protestent contre les conditions de travail imposées par les applications de réservation sur mobile comme Uber ou Chauffeur Privé avec lesquelles ils travaillent. Selon les grévistes, une baisse des tarifs offerts par ses applications aurait été décidée sans concertation. En octobre dernier, Uber a baissé ses tarifs de 20%, suivi très rapidement par l’application Chauffeur privé. Des VTC mécontents avaient alors lancé une application concurrente «VTC Cab».

Le président de l’association CAPA-VTC, Helmi Mamlouk déclare: «On n’a jamais été écoutés par le gouvernement, on veut être écoutés pour faire interdire l’application Uber». Les associations réclament notamment une course minimum de 15 euros et une «concertation de fond sur le contrat de partenariat» avec les plateformes de réservation.

Pour l'instant aucun incident n'est à déplorer. Pour rappel, en juin dernier de violents affrontement avaient éclatés entre les chauffeurs de taxis et les VTC. 

Environ 9 000 VTC circulent en Ile-de-France, selon les chiffres de la fédération des exploitants de véhicules.

En octobre dernier déjà, une manifestation de chauffeurs de VTC travaillant pour Uber avait bloqué la circulation. A l’époque ils protestaient déjà contre la baisse des tarifs imposée par Uber. 

Lire aussi : Bientôt un «front international» anti-Uber ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales