Mathieu Valbuena : «indirectement Karim [Benzema] m'a dit 'il va falloir que tu payes'»

Karim Benzema et Mathieu Valbuena.© Charles Platiau. Source: Reuters
Karim Benzema et Mathieu Valbuena.

Pour la première fois, Mathieu Valbuena a évoqué l'affaire de la sex-tape. Dans un entretien au Monde, il a expliqué le déroulé de l'escalade de ce chantage et a confirmé que Karim Benzema y avait une part non négligeable.

Alors que Karim Benzema a été mis en examen le 5 novembre pour «complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs», son co-équipié Mathieu Valbuena a donné pour la première fois sa version de l’affaire dite de la «sextape» dans une interview exclusive au journal Le Monde.

Si le milieu de terrain de l'équipe de France assure que Karim Benzema n'a pas été agressif et ne lui a pas parlé d'argent directement, il affirme tout de même que ce dernier l'aurait prévénu que les personnes auxquelles Valbuena avait à faire étaient «de gros voyous», avant d'insister : «Je fais quoi ? Je donne ton numéro ? Je te donne son numéro ?».

Cette version confirme ainsi que Benzema était bel et bien impliqué dans ce chantage avec un rôle discret mais assumé d'«intermédiaire» : «inciter [à mettre Valbuena en contact avec les amis de Benzema], ça veut dire : 'Il va falloir que tu payes' Indirectement», indique Mathieu Valbuena.

Lorsque Karim Benzema a vu son nom cité dans les médias, il a aussitôt appelé Valbuena, très inquiet des dommages que cela pourrait avoir sur son image : «Mat, mon nom est sorti, c’est quoi ce bordel, je ne peux pas être dans des affaires comme ça…», a-t-il dit. Sur quoi Mathieu Valbuena lui assuré ne pas être à l'origine de la citation de son nom dans l'affaire, mais avoir par contre «porté plainte en bon citoyen». 

Interrogé sur le contenu des écoutes téléphoniques réalisées sur Benzema dans le cadre de l'affaire et sur lesquelles ont peut entendre l'attanquant du Réal tenir des propos dégradants et injurieux envers Valbuena [«ils vont lui pisser dessus...»], ce dernier s'est rendu à l'évidence : «A un moment, je ne peux pas défendre l’indéfendable. Même à mon pire ennemi, je ne ferais pas ça» a-t-il regretté.

Par ailleurs, selon nos informations du Monde, le nom de l’international français Samir Nasri est également cité dans le dossier d’instruction. En effet, les écoutes de Benzema semblent indiquer que Nasri aurait eu connaissance du chantage exercé sur Valbuena, ce qu'il dément. 

Début novembre, l'affaire dite «de la sexe tape» de Mathieu Valbuena avait fait grand bruit dans les médis après les révélations selon lesquelles des hommes de l'entourage de Karim Benzema avaient fait pression sur l'international français pour que ce dernier leur verse une importante somme d'argent en échange de la non-divulgation d'une vidéo sur laquelle on le voit en plein rapport intime avec sa compagne.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales