«Déni démocratique» : l'opposition s'indigne du recours au 49.3 par le gouvernement

Elisabeth Borne, le 16 mars, face à la contestation bruyante de la Nupes.© Alain JOCARD Source: AFP
Elisabeth Borne, le 16 mars, face à la contestation bruyante de la Nupes.
Suivez RT en français surTelegram

De gauche à droite, les langues dans les oppositions se délient après le déclenchement du 49.3 sur la réforme des retraites. Un député Les Républicains affirme à ce propos qu'il se sent désormais prêt à voter une motion de censure.

Le 49.3 sur la réforme des retraites, enclenché le 16 mars par Elisabeth Borne, a vivement fait réagir les opposants politiques.

L'un des cadres de La France insoumise (LFI), le député Manuel Bompard, a souligné que sur cette réforme cela a été «d'abord le 47-1 pour empêcher le débat. Ensuite le 44.3 pour bloquer les votes. Enfin le 49.3 pour forcer le passage». «Le coup de force permanent, le peuple est contre eux, dégageons-les», a complété le parlementaire, avec le vote d'une motion de censure pour renverser le gouvernement.

Son collègue LFI du Nord Adrien Quatennens a rappelé qu'«hier, Macron roulait des mécaniques et voulait "aller au vote"». «Défait, il déclenche le 49-3 contre le peuple et ses représentants. Salut aux grévistes et aux manifestants. Mobilisation générale jusqu’au retrait ! Ce pouvoir isolé est faible. Le peuple rassemblé est fort», a-t-il ajouté.

Le porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste Philippe Poutou a noté que «le gouvernement déjà minoritaire, même pas fichu de s’entendre avec une droite divisée, passe en force avec le 49.3». «Finalement les conditions sont réunies pour que le mouvement social aille jusqu’au bout pour faire tomber la réforme illégitime», a-t-il soutenu.

Le député Les Républicains (LR) Pierre-Henri Dumont a estimé sur BFM TV qu'après le 49.3, «si ça [devait] passer par une motion de censure, ça passera par une motion de censure».

Selon le député de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan c'est un «fiasco pour Elisabeth Borne qui n'a pas de majorité pour sa réforme des retraites». «Avec son 49.3 Macron gouverne désormais contre le peuple. Seule solution, le référendum ou la censure et la dissolution» a-t-il estimé.

Pour le parlementaire du Rassemblement national Sébastien Chenu, il s'agit d'«un énième coup de force» d'Emmanuel Macron qui «impose sa réforme des retraites aux Français en utilisant le 49.3». «Face à ce déni démocratique, les députés RN déposent immédiatement une motion de censure contre ce gouvernement qui ne respecte pas la volonté des Français», a-t-il affirmé.

Raconter l'actualité

Suivez RT en français surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix