Des militants écologistes de Dernière rénovation aspergent Matignon de peinture orange (VIDEO)

Des militants écologistes de Dernière rénovation aspergent Matignon de peinture orange (VIDEO)© JACQUES DEMARTHON Source: AFP
L'hôtel de Matignon a été pris pour cible par des militants écologistes, le 4 janvier 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Au cours d'une nouvelle action coup de poing, les activistes s'en sont pris ce 4 janvier à la façade de l'hôtel de Matignon, afin de dénoncer «l'inaction climatique» du gouvernement. Deux d'entre eux ont été interpellés.

Cibler l'un des sièges du pouvoir : après avoir bloqué, entre autres, le périphérique parisien en décembre, des militants du groupe écologiste Dernière rénovation s'en sont directement pris ce 4 janvier au lieu de résidence de la Premier ministre Elisabeth Borne.

Ils ont ainsi aspergé de peinture orange une partie du portail et de la façade de l'hôtel de Matignon situé rue de Varenne (VIIe arrondissement), avant d'être rapidement stoppés par les forces de l'ordre, qui ont traîné l'un des activistes à l'intérieur du bâtiment, comme le montrent les images filmées par le journaliste Clément Lanot. «Deux interpellations de militants ont eu lieu», rapporte-t-il.

Les activistes veulent montrer du doigt les «coupables d'un crime énorme»

L'un des militants a expliqué le sens de cette action au reporter : il s'agissait, «un an après la condamnation en justice par l'Etat» [en octobre 2021], de dénoncer le fait que «le gouvernement n'a toujours rien fait pour réparer les dégâts causés par le dérèglement climatique».

Le tribunal administratif de Paris avait en effet reproché à l'Etat d’avoir dépassé le plafond d’émissions de gaz à effet de serre fixé par le premier budget carbone pour la période 2015-2018, et ordonné «au Premier ministre et aux ministres compétents de prendre toutes les mesures sectorielles utiles de nature à réparer le préjudice» découlant de ces émissions non compensées, en fixant comme échéance le 31 décembre 2022.

Au-delà de l'objectif de «mettre le sujet sur la table», le militant a souligné que l'action visait à montrer «qui sont les coupables du crime énorme qui est en train de se passer», la crise climatique étant selon lui susceptible de causer des morts et des millions, voire des «milliards» de réfugiés.

Les principaux responsables seraient «les gouvernements, et notamment le gouvernement français», auquel Dernière rénovation demande de respecter les Accords de Paris de 2015 et d'accélérer «la rénovation thermique des bâtiments». Reprochant aussi au gouvernement de considérer le réchauffement climatique comme «imprévisible», le militant a ciblé sans le nommer Emmanuel Macron, qui a employé lors de ses vœux une formule qui a suscité de nombreuses critiques dans les milieux écologistes. «Qui aurait pu prédire la vague d’inflation [...] ? Ou la crise climatique aux effets spectaculaires encore cet été dans notre pays ?», s’était interrogé le chef de l’Etat le 31 décembre.

Quant au choix de la couleur orange, l'activiste a souligné qu'elle était celle du Réseau A22, un «réseau de résistance civile» selon ses mots, qui regroupe d'autres groupes écologistes en Europe et dans les pays anglo-saxons. Les militants de Dernière rénovation avaient déjà manifesté devant l'Assemblée nationale en novembre et reçu le soutien de plusieurs élus, dont l'écologiste Sandrine Rousseau.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix