Coups de feu tirés à Paris : au moins trois personnes décédées et trois autres blessées

- Avec AFP

Cliché pris à Paris, le 20 août 2018 (image d'illustration).© GERARD JULIEN Source: AFP
Cliché pris à Paris, le 20 août 2018 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Selon une source policière, des coups de feu ont été tirés dans le centre de la capitale, peu avant midi le 23 décembre. Au moins trois personnes sont décédées et trois autres ont été blessées. Un homme a été interpellé.

Des coups de feu ont été tirés dans le centre de Paris peu avant midi le 23 décembre, faisant au moins trois morts et trois blessés. Un homme sexagénaire a été interpellé, a appris l'AFP de source policière. Toujours selon cette même source, le tireur présumé est de nationalité française et est connu de la justice pour deux tentatives d'homicide commises en 2016 et en décembre 2021.

«Il y a trois décédés, une personne en état d’urgence absolue, deux personnes en état d’urgence relative», a expliqué le procureur de Paris Laure Beccuau lors d'un point presse sur place.

«Une enquête a été ouverte des chefs d'assassinat, homicides volontaires et violences aggravées [et] les investigations ont été pour l'heure confiées au deuxième district de la police judiciaire», a précisé le parquet. 

Les faits se sont déroulés près du Centre culturel kurde Ahmet-Kaya, rue d'Enghien, dans le Xe arrondissement, au centre de la capitale. Selon Alexandra Cordebard, maire du Xe arrondissement, les «fusillades sont intervenues dans le centre communautaire kurde [...] ainsi que dans un restaurant juste en face du centre communautaire et chez un coiffeur». «A ce jour on ne connait pas véritablement les motivations de ce meurtrier», a-t-elle ajouté.

L'homme interpellé, âgé de 69 ans, est inconnu des fichiers du renseignement territorial et de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), selon une source policière. Alexandra Cordebard a déclaré que celui-ci avait été conduit à l'hôpital et se trouvait dans un état d'«urgence relative» après avoir été blessé.

Selon BFM TV et un journaliste de Cnews, le suspect, armé d'un sabre, s'en était pris à des tentes de migrants dans le 12e arrondissement de Paris en décembre 2021.

Le ministre de l'Intérieur rentre à Paris

Témoignant auprès de l'AFP, une commerçante d'un immeuble voisin souhaitant garder l'anonymat a décrit une scène de «panique totale» après que «sept à huit coups de feu» ont été tirés dans la rue.

En déplacement dans le Nord, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a indiqué sur Twitter qu'il rentrait à Paris «à la suite de la dramatique fusillade qui s’est déroulée ce matin». «Toutes mes pensées vont aux proches des victimes», a-t-il poursuivi.

Ainsi que le rapporte l'AFP, le ministre a par la suite déclaré que le tireur avait «manifestement [voulu] s'en prendre à des étrangers».

La préfecture de Police a mis en ligne un message sur Twitter, confirmant qu'une personne avait été interpellée, ajoutant qu'une intervention des forces de l'ordre était en cours rue d'Enghien. «Evitez le secteur et laissez les services de secours intervenir», a-t-elle fait savoir.

L'AFP a rapporté qu'au croisement de la rue d'Enghien et de la rue d'Hauteville, des brancards étaient amenés dans le calme vers la scène de la fusillade et un périmètre de sécurité était mis en place par la police.

Alexandra Cordebard a demandé aux riverains de rester chez eux, ajoutant que le quartier serait probablement bloqué «toute la journée». Elle a précisé qu'une cellule psychologique allait être mise en place.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix