Paris : un mort et un blessé dans une fusillade devant un hôpital, l'auteur en fuite

Paris : un mort et un blessé dans une fusillade devant un hôpital, l'auteur en fuite© Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Des policiers devant l'hôpital Henry-Dunant, à Paris (XVIe arrondissement), le 12 avril 2021.
Suivez RT France surTelegram

Une personne a été tuée lors d'une fusillade devant l'hôpital Henry-Dunant, dans le XVIe arrondissement de Paris. On déplore également un blessé grave, selon l'AFP. D'après les premiers éléments, il pourrait s'agir d'un règlement de comptes.

Un homme a été tué et une femme grièvement blessée ce 12 avril vers 13h40 lors d'une fusillade devant l'hôpital Henry-Dunant dans le XVIe arrondissement de Paris, selon les pompiers. L'AFP, citant des sources concordantes, précise que le tireur a pris la fuite en deux-roues. 

Devant la presse, le maire du XVIe arrondissement, Francis Szpiner, a écarté la piste terroriste et esquissé celle d'un règlement de comptes. 

Les deux personnes touchées par balles ont été prises en charge par le personnel de l'hôpital. La femme est agent de sécurité dans l'établissement, a-t-on précisé de source proche de l'enquête à l'AFP. Des secours ont été dépêchés sur place, ainsi que des policiers pour sécuriser le périmètre, selon le journaliste de RT France Charles Baudry, présent sur place.

L'homme décédé, né en 1987, «est très connue, notamment pour meurtre en bande organisée, trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs», selon une source proche du dossier citée par l'AFP. Le parquet de Paris a confié les investigations à la brigade criminelle de la Direction régionale de la police judiciaire. 

La scène s'est déroulée devant cet hôpital gériatrique privé appartenant à la Croix-Rouge française, situé près de la porte de Saint-Cloud, aussi utilisé actuellement comme centre de vaccination contre le Covid-19. «Quand je me suis retourné, j'ai vu un gars en capuche tirer deux ou trois fois sur la victime, vers la tête ou le haut du corps, alors qu'elle était déjà au sol, pour le finir. Et puis il est parti calmement, sans aucun stress», a assuré à l'AFP le tenancier d'un café situé en face de l'hôpital.

Auprès de RT France, un riverain a expliqué avoir «entendu du bruit, une fusillade, six ou sept coups de feu». «Je suis sorti dehors quelques minutes après pour voir. J’ai vu des gens qui couraient et qui disaient qu’il y avait un homme avec une arme et j’ai vu la police arriver tout de suite et bloquer le quartier», a-t-il ajouté.

Comme le rapporte l'AFP, derrière le cordon de sécurité déployé dans les 50 mètres autour de l'établissement, les patients qui ont des rendez-vous médicaux font la queue. L'hôpital fonctionne désormais en «effectif réduit», a expliqué un employé de la Croix-Rouge, ajoutant que seuls les patients figurant sur une liste prioritaire pouvaient entrer, les autres étant invités à revenir le 13 ou 14 avril.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»