Paris : nouvelle manifestation des Patriotes, contre l’OTAN, l’UE et la politique de l'exécutif

Florian Philippot : «Il faut montrer qu’on ne lâche pas l’affaire»
Suivez RT France surTelegram

Le parti souverainiste Les Patriotes, présidé par Florian Philippot, a organisé ce 17 décembre un nouveau rassemblement dans la capitale. Son mot d’ordre reste inchangé : défendre les libertés des Français.

Malgré le froid, et à quelques jours des fêtes de fin d’année, plusieurs centaines de personnes ont répondu ce 17 décembre à l’appel des Patriotes pour exprimer leur mécontentement vis-à-vis de la politique de l'exécutif. Partant de la place des Victoires, dans le Ier arrondissement de la capitale, elles ont défilé dans les rues parisiennes aux cris de «Sortons vite de l’OTAN», «Corrompus en prison» ou encore «Tous avec les soignants» suspendus, car refusant de se faire vacciner contre le Covid-19.

«Il y a plein de combats à mener – il y a une situation d’effondrement économique de notre pays – et avec des revendications très simples», a déclaré Florian Philippot, président des Patriotes, au micro de RT France. «Quitter le marché de l’électricité européen pour faire baisser les prix de l’énergie, sauver nos boulangeries, sauver nos artisans, sauver nos usines, arrêter les sanctions antirusses qui ne servent pas la paix là-bas, mais qui apportent la misère ici et demander à l’opposition parlementaire de se secouer un petit peu», a-t-il égrainé.

L’ancien eurodéputé est revenu notamment sur les multiples recours au 49.3 à l’Assemblée et les possibles délestages annoncés par le gouvernement, ou encore les récentes affaires de corruption présumée qui secouent le Parlement européen.

Des thématiques qui dérangent ?

Popularisés lors de la crise sanitaire, où ils demandaient la levée des mesures de restrictions, ces rassemblements récurrents – notamment en faveur d’une sortie de l’Union européenne et de l’OTAN – bénéficient d’une couverture médiatique quasi inexistante. Si bien qu’en septembre dernier, la chaine LCI était allée jusqu’à affirmer que l’une de ces manifestations parisiennes que RT France avait couverte n’était qu’une invention de la «propagande russe». Le présentateur de LCI, Julien Arnaud, s'était par la suite excusé, reconnaissant «une erreur regrettable».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix