«Traître»: feu nourri de la droite contre Renaud Muselier après son ralliement au parti présidentiel

«Traître»: feu nourri de la droite contre Renaud Muselier après son ralliement au parti présidentiel© Ludovic MARIN Source: AFP
Renaud Muselier (à droite), aux côtés d’Emmanuel Macron, en marge de la COP27 dans la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh. Le 7 novembre 2022. (Photo d’illustration)
Suivez RT France surTelegram

Les réactions sont vives à droite, après l'annonce de Renaud Muselier de rejoindre Renaissance, le parti crée par Emmanuel Macron. L’ex-LR avait notamment reçu le soutien de la majorité présidentielle lors des élections régionales de 2021.

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur, en passe de devenir la première aux mains de la Macronie ? Le président de son conseil, Renaud Muselier, a annoncé rejoindre le parti Renaissance (ex-LREM), près d’un an jour pour jour après son départ des Républicains (LR). «Je vais rejoindre le mouvement présidentiel» confirmait l’homme politique au quotidien régional Var-Matin, le 29 novembre, après avoir été aperçu la veille à une session du bureau exécutif de Renaissance.

L’annonce de ce ralliement au parti créé par Emmanuel Macron a très vite suscité de vives réactions à droite de l'échiquier politique. 

«Méprisable et ridicule» juge ainsi le député Eric Ciotti, candidat à la présidence LR. «Le mot traître a un nouveau synonyme : Muselier. Les dictionnaires l’intègreront très prochainement» poursuit-il dans son tweet.

Plus dans la retenue, Bruno Retailleau renvoie quant à lui aux racines de LREM, constitué lors de son entrée à l’Assemblée en 2017 d’un bataillon d’ex-socialistes. Parti socialiste où fut lui-même encarté Emmanuel Macron. «Voir Renaud Muselier siéger au Bureau politique de Renaissance au milieu d’un parterre d’anciens socialistes me fait de la peine pour lui», tance le chef des sénateurs LR, avant d’ajouter «j’avais refusé de l’investir et de le soutenir aux régionales et je ne le regrette pas».

Lors de la campagne pour les régionales, au printemps 2021, Renaud Muselier s’était vu retirer son investiture par le parti après avoir reçu le soutien de la majorité présidentielle. Les Républicains ne présentèrent toutefois pas d'autre candidat.

«Seuls les naïfs et les idiots seront surpris !»

Résultat, Renaud Muselier a été reconduit à la tête du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, non sans avoir été devancé au premier tour par Thierry Mariani, lui-même ancien LR devenu tête de liste du Rassemblement national (RN) et pour qui la dénonciation des «compromissions» des Républicains avec LREM fait figure de leitmotiv politique.

C’est donc sans surprise, que ce dernier s’en est donné à cœur joie après l’annonce du ralliement de son ancien opposant au parti présidentiel. «Seuls les naïfs et les idiots seront surpris !» flingue-t-il dans un tweet. «Maintenant se pose une question: les conseillers régionaux Les Républicains en PACA vont-ils quitter la majorité à la région ? Non bien sûr, car LR et les amis de Macron savent qu’ils vont s’allier» poursuit-il.

«Les dirigeants des Républicains sont déjà les supplétifs du parti présidentiel à l’Assemblée nationale, que ses cadres rejoignent En Marche n’a plus rien d’étonnant», abonde en ce sens le vice-président du RN, David Rachline.

Renaud Muselier avait claqué la porte des Républicains fin novembre 2021, dénonçant «une dérive vers l’extrême droite» au sein du parti. L’élu régional venait de voir Xavier Bertrand, perçu comme le plus «Macron-compatible» des candidats à l’investiture LR pour les présidentielles de 2022, rejeter son soutien après ses critiques à l’encontre d’Eric Ciotti et David Lisnard.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix