Le nombre de personnes incarcérées en France atteint son plus haut niveau historique

- Avec AFP

Cliché pris dans la prison de Fleury-Mérogis, le 31 mars 2022 (image d'illustration).© Christophe ARCHAMBAULT Source: AFP
Cliché pris dans la prison de Fleury-Mérogis (Essonne), le 31 mars 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

D'après les statistiques du ministère de la Justice pour le mois de novembre, 72 809 personnes sont actuellement détenues en prison dans l'Hexagone, soit un record absolu, constituant une densité carcérale de 120%.

Le nombre de détenus en France a atteint son plus haut historique au mois de novembre, avec 72 809 personnes derrière les barreaux, dépassant le précédent record atteint juste avant le confinement, mi-mars 2020, selon les données statistiques du ministère de la Justice repérées par l’AFP le 27 novembre.

Les établissements pénitentiaires français comptaient au 1er novembre 72 809 détenus pour 60 698 places opérationnelles, soit une densité carcérale de 120%, contre 115,4% il y a un an.

2 997 détenus de plus qu'en octobre 2021

Le précédent record (72 575 détenus) avait été enregistré en mars 2020, à la veille du confinement décidé pour lutter contre la pandémie de Covid-19 et qui avait entraîné une chute drastique du nombre de prisonniers. Les statistiques étaient remontées régulièrement depuis, jusqu'à frôler ce plus-haut historique le mois dernier, avec 72 350 personnes incarcérées au 1er octobre.

Sur une année, on dénombre 2 997 prisonniers en plus – ils étaient 69 812 au 1er octobre 2021 – soit une hausse de 4,3%. 

Selon les chiffres officiels du ministère, 15 469 détenus sont actuellement en surnombre par rapport aux places disponibles dans les établissements pénitentiaires (contre 13 170 il y a un an). En raison de cette surpopulation, 2 225 sont contraints de dormir sur des matelas posés à même le sol. 

3,5% des personnes incarcérées sont des femmes et 0,8%, des mineurs. Plus du quart des détenus (26,9%) sont des prévenus, c'est-à-dire des personnes en attente de jugement – et donc présumés innocents.

La densité carcérale dans les maisons d'arrêt, où sont incarcérés ces prévenus et les condamnés à de courtes peines, grimpe à 142,8%.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix